L’attentat de Constantine était-il un acte de défiance envers Gaïd Salah ?

Le Général de Corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah était hier à Contantine.
Le Général de Corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah était hier à Contantine.

Le Général de corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah Vice-ministre de la Défense Nationale, Chef d'État-major de l'Armée Nationale Populaire, était en visite à Constantine lorsque l’attentat visant un commissariat du centre-ville fut perpétré.

Tôt dans la matinée, l’armée populaire nationale avait rendu compte d’une visite de quelques jours du Général Gaïd Salah, qui devait l’emmener sur plusieurs complexes de l’industrie militaire de la région constantinoise. "Dans la dynamique des visites sur le terrain aux différentes Régions militaires, et en vue de s'enquérir de la situation sécuritaire dans la Région et de l'état prêt des unités opérationnelles et d'intensifier les efforts de contact direct avec les éléments des Forces armées, le général Gaïd Salah, effectue à compter d'aujourd'hui dimanche 26 février 2017, une visite de travail et d'inspection en 5e Région Militaire à Constantine", pouvait-on lire sur le communiqué de l’Armée algérienne, avant d’expliquer que Gaïd Salah «s'était rendu à un nombre de complexes d'industrie militaire commençant par la visite du complexe des véhicules blindés à roues à Aïn Smara «Rheinmethal-Algérie (Voir la vidéo ci-bas).

Dans ce contexte, nombreux sont les observateurs qui estiment que cet attentat n’est qu’un acte de défiance envers le chef d’État-major, qui a répété à maintes reprises, que le terrorisme en Algérie était vaincu et qu’il ne pouvait plus nuire grâce notamment à la vigilance de l’Armée algérienne.

Le procès Droukdal et 24 autres terroristes ouvert hier à Skikda : une simple coïncidence ?

Cet attentat odieux, n’est peut-être qu’une réponse des éléments terroristes qui sévissent encore dans le pays, notamment ceux de l’AQMI sous les ordres de Abdelmalek Droukdal, et dont le procès s’est ouvert hier au tribunal de Skikda avec 24 autres terroristes de son organisation. Ces criminels sont, pour la plupart, originaires des régions de l’Est de pays et notamment de Constantine, de Skikda et d’Annaba. L’Émir surnommé "Abou Mossaab Abdelouadoud", 47 ans, recherché par l’Interpole, est considéré comme l’un des terroristes les plus dangereux du monde, qui sévirait actuellement dans la région du Sahel.

La rédaction

La visite de Gaïd Salah à constantine en vidéo

Plus d'articles de : Analyse

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
Aksil ilunisen

Le Peuple algerien n'a jamais eu de chance!~

Le neo-FLN a terrorisé le peuple pendant 3 premierrs decennies de l'Algerie independante

Le terrorisme a fait signé sa griffe pendant la 4 eme decennia

L'Algerie n'a pas pu rertouver son pole, les Kabyles se preparent a l'independance, les Chaouis probablement aussi, les gens du Sud pourquoi pas aussi?!

L'Algere a mal. tres mal! Ses enfants sont egarés chez eux et ne se reconnaissent plus comme au temps de la' France coloniales,

Messieurs du pouvoir! Liberez vous quittez vos postes, offrez la chance aux jeunes, l'algerien peu faire des miracles, mais a condition de ne pas faire de lui un arabe, un musulman, et je ne sais quoi d'autres sauf un algerien! Ne gachez pas son privilege d'etre algerien avant tout, et vous verrez un genie! LA vie sera certainement plsu belle que cet enfer de merde que vous avez creé, avec des milliards de petro-dollars jetés en fumée.

DEGAGEZ!~