Bientôt un pétrole à 30 dollars, selon Bloomberg et ABN Amro Bank NV !

Bientôt un pétrole à 30 dollars, selon Bloomberg et ABN Amro Bank NV !

Selon plusieurs agences économiques et banques spécialisées, le prix du pétrole va connaître une forte chute d’ici le mois de Juin de l’année en cours.

"Le marché mondial est inondé de pétrole à l'heure actuelle et il continue à connaître une offre sans fin, donc je ne vois pas une véritable raison pour les prix de s'élever au-dessus de 60 $ ou 70 $ ... donc je vois vraiment les risques des prix tombant en dessous 50 $ pour une période de temps considérable et probablement même toucher les niveaux de 40 $ à 45 $ cette année", a affirmé à CNBC Eugen Weinberg, chef de la recherche sur les produits à Commerzbank.

D’autre observateurs et analystes sont encore plus pessimistes. Ils croient que le prix du pétrole risque une forte baisse si l’OPEP ne respecte pas ses quotas et qu’elle ne prolonge pas la baisse qu’elle a initiée depuis peu. "À moins que l'OPEP ne prolonge sa liitation de production pendant encore six mois environ, le prix du brut pourrait chuter à 30 dollars le baril", selon ABN Amro Bank NV repris par le site spécialisé Oilprice.com. "L'accord de l'OPEP a réussi à retirer déjà environ 1 million de barils par jour du marché, mais l'équilibre entre l'offre et la demande n'est pas aussi serré comme les membres de l'OPEP l'avaient espéré" analyse encore le site.

Quant à l'agence de presse américaine Bloomberg, elle parle carrément d’un "kash" possible du marché pétrolier si l’OPEP n’arrivait pas à maintenir les quotas, ce qui est quasi impossible", selon l’agence, lorsqu’on sait que des pays comme la Libye ou le Nigeria vivent de situations instables et que l’industrie du pétrole du schiste a repris ses activités. "Si l'OPEP devait abandonner son accord en juin, et commencer à produire à nouveau aux niveaux prévus en 2016, le marché pourrait s'écraser", pronostique l'agence.

Hans van Cleef, économiste en énergie de ABN Amro, a d’ailleurs confirmé à Bloomberg's Oil Buyer cette prévision. "… le prix du pétrole pourrait redescendre à l'endroit où il était il y a deux ans", a déclaré l’économiste dans une interview. Pour lui, "Les prix du pétrole pourraient facilement revenir dans peu de temps à 30 dollars."

La rédaction

Plus d'articles de : Economie-Finance

Commentaires (0) | Réagir ?