Le pétrole termine en hausse à 57 dollars à Londres

Le pétrole termine en hausse à 57 dollars à Londres

Le pétrole consolidait ses gains mardi en fin d'échanges européens, porté par un regain d'optimisme des investisseurs sur la capacité de l'Opep de limiter l'offre mondiale de brut.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 57,00 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 82 cents par rapport à la clôture de lundi.

Le cours du Brent est monté vers midi à 57,45 dollars, son niveau le plus élevé en près de trois semaines. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat de mars, dont c'est le dernier jour de cotation, gagnait 1,01 dollar par rapport à la clôture de vendredi, à 54,41 dollars.

"Le cours du WTI est monté à son plus haut niveau de l'année après que le secrétaire général de l'Opep Mohammed Barkindo a déclaré que malgré le respect à 90% des limitations de production (décidées en fin d'année dernière par l'Opep et une dizaine de pays partenaires), des mesures supplémentaires sont nécessaires pour contenir l'excès d'offre qui ne montre pour l'instant pas de signes de diminution", a commenté Michel Hewson, analyste chez CMC Markets.

M. Barkindo a tout de même jugé qu'il était trop tôt pour évoquer un possible renouvellement de l'accord au delà des six premiers mois de l'année.

Il a également souligné que l'Opep tablait sur un niveau encore plus élevé de respect de l'accord, espérant atteindre 100% "en temps utile".

L'Opep s'est mise d'accord fin 2016 avec 11 autres producteurs non membres de l'organisation, dont la Russie, pour réduire la production afin de faire face à une situation de surabondance de l'offre qui a fait plonger les prix.

APS

Plus d'articles de : Economie-Finance

Commentaires (0) | Réagir ?