D’Alger, Emmanuel Macron "choque" la droite et fait "honte" à la France "raciste" !

Emmanuel Macron est à Alger pour une journée et demie.
Emmanuel Macron est à Alger pour une journée et demie.

Les déclarations d'Emmanuel Macron, candidat du mouvement "En Marche", qualifiant la colonisation de "crime contre l’humanité" divise la classe politique française.

Si l’on n’a pas encore eu de réaction de la part du camp de gauche, ceux de la droite et de l’extrême droite sont en ébullition! Ils sont en colère contre le candidat Macron. Rappelons que dans une interview à la chaîne de télévision Echourouk news, diffusée mardi, l’ancien ministre de l’Économe, a déclaré que la colonisation "était une vraie barbarie". Poursuit : "C'est un crime. C'est un crime contre l'humanité. C'est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l'égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes." Jamais candidat à la présidentielle française n'est allé aussi loin dans la condamnation de la colonisation.

Tollé à droite et tumulte à l’extrême droite donc après cette sortie inhabituelle dans le marigot politicien français régit par un consensus hypocrite sur la colonisation. De nombreux responsables politiques des partis Les Républicains et du Front National ont réagi, parfois de manière violente, aux déclaration comminatoires d’Emmanuel Macron. "En accusant la France de crime contre l'humanité depuis l'étranger, Emmanuel Macron commet une faute politique", a réagi Bruno Retailleau, le très catho-droitier et coordinateur de campagne du candidat François Fillon, sur Twitter.

Christian Estrosi, le président du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur également sur Twitter, s'est dit "bouleversé qu'une personnalité politique française telle qu'Emmanuel Macron vienne aujourd'hui discréditer la grande histoire de France" .

"Honte à Emmanuel Macron qui insulte la France à l'étranger: 'la colonisation de la France était un crime contre l'humanité'", a tweeté le député LR Gérald Darmanin, un ami proche de Nicolas Sarkozy.

Pour le député des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti Emmanuel Macron "commet une faute politique et historique grave" en accusant "la France de crime contre l'humanité sur une chaîne algérienne".

À l’extrême droite, les propos sont plus virulents, s’attaquant à la personne et non aux propos du candidat Macron. Pour ceux-là c'est carrément la trahison ! "Macron, le candidat des élites, des banques, des médias et... de la repentance", s'irrite la députée FN Marion Maréchal-Le Pen, sur Twitter.

Florian Philippot, vice-président du parti d'extrême droite, a pour sa part dénoncé la "repentance permanente". Wallerand de saint Just, trésorier du FN, il a inculpé Emmanuel Macron de "tirer dans le dos de la France".

La rédaction

Plus d'articles de : Algérie-France

Commentaires (4) | Réagir ?

avatar
Atala Atlale

Devrai-je rappeler à la droite française, celle qui s'offusque des déclarations de Mr. Macron reconnaissant que "la guerre contre le peuple algérien était un crime contre l'humanité". Faut-il lui rappeler les enfumades de Bugeaud en 1845, les viols, et les bombardements de villages entiers, les expropriations des plus belles terres d'Algérie, la discrimination à l'endroit des "indigènes" algériens au plan politique, social et culturel ? Les livres de chercheurs, d'historiens français et autres attestent de ces faits inhumains infligés à un peuple qui a été contraint d'arracher son indépendance par les armes contre une puissance coloniale de l'Otan ! L'Algérie devrait exiger une réparation financière pour tout ce qui a été spolié. Et morale aussi ! Le peuple français a dans sa majorité reconnu le bien-fondé de cette lutte, et s'est montré même solidaire, notamment à travers les réseaux Jeanson. La révolution de 1789 a été honorée par ses hommes et le peuple algérien leur est reconnaissant à tout jamais.

avatar
Massine Ait Ameur

Oui toutes les colonisations sont un crime contre l'humanite inclus la colonisation arabe de L'Afrique du Nord que l'on subit a nos jours.

visualisation: 2 / 4