Les étudiants de l'Ecole des beaux-arts d'Alger arrêtent leur grève

Des étudiants au chevet d'un gréviste de la faim.
Des étudiants au chevet d'un gréviste de la faim.

Suite aux promesses données par le ministre de la Culture samedi soir, les étudiants de l'Ecole supérieure des beaux-arts (Esba) ont décidé lundi de mettre un terme à leur mouvement de grève qui dure depuis le début janvier.

Dans une déclaration rendue publique lundi soir, les étudiants de l'Esba ont souligné leur volonté de donner une chance au dialogue et aux déclarations d'Azzedine Mihoubi, ministre de la Culture. "Les étudiants ayant entamés la grève de la faim s’engagent à arrêter cette dernière après que le Ministre de la Culture se soit engagé à ce qu’une séance de travail ait lieu, réunissant le ministre de la Culture, les représentants du ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, des représentants du corps des enseignants ainsi que la cellule de crise, représentants des étudiants", précisent les étudiants.

Ils ajoutent que "cette séance de travail qui devra se tenir le jeudi 15 février deux aura pour objectif de travailler sur la plateforme de revendications, afin de trouver des solutions aux problèmes énoncés dans cette dernière".

Les étudiants de l'Esba ajoutent qu'à la suite de cette réunion sera concrétisé "un arrêt total de la grève et une reprise des cours".

Un comité des étudiants sera mis en place pour suivre l’avancement de la situation.

Il faut souligner que six étudiants des beaux-arts ont entamé depuis le 5 février une grève de la faim en plus de la paralysie totale de l'Etablissement pour se faire entendre. Un des grévistes a été évacué d'urgence à l'hôpital suite à un malaise.

La rédaction

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (0) | Réagir ?