La commune d'Iflissen s'éclaire au quinquet ! Mais que fait la Sonelgaz ?

La commune d'Iflissen s'éclaire au quinquet ! Mais que fait la Sonelgaz ?

Depuis quelques mois, la commune des Iflissen située au nord de la wilaya de Tizi Ouzou vit au rythme de coupures intempestives du courant électrique. Ni la Sonelgaz, ni les autorités locales ne semblent se soucier des 20 000 citoyens de cette misérable municipalité rurale.

Lors de la dernière vague de froid et de neige qu’a connue le nord du pays, cette commune a vécu sans électricité durant 24 heures sans que personne ne daigne venir s’inquiéter de ses pauvres citoyens aux abois. Les villages situés en hauteur, certains à plus de 700 mètres d’altitude ont greloté des nuits durant. Comme pour ajouter du piquant au malheur, la neige a bloqué beaucoup de chemins très fréquentés, à l’image de celui qui relie Dellys à Aghribs. Le citoyen est à chaque vague de neige coupé du monde. Ni l’internet, ni téléphone ni encore la télé, sans oublier les nombreux élèves scolarisés qui reviennent au temps du quinquet et de la bougie pour faire leurs devoirs.

Qu’il vente, qu’il neige ou qu’il pleuve, le courant saute plusieurs fois par jour causant des dégâts importants sur les appareils électroménagers des foyers. "Je ne sais à quel saint me tourner avec ces récurrentes coupures de courant qui m’empoisonnent la vie", fulmine un boucher de la région qui a déjà perdu plusieurs fois les moteurs de ses chambres froides et qui lui coûtent les yeux de la tête en réparation. Les élèves des établissements scolaires souffrent le martyre pour ceux qui chauffent au chauffage central.

"Normal quand on sait que nos responsable habitent en majorité dans la ville voisine de Tigzirt, qui elle comme par miracle, n’est pas touchée par ce problème", enrage un autre gérant d’un cybercafé. Lui aussi dénonce ces aléatoires coupures qui occasionnent des dégâts importants sur son matériel informatique, à savoir ordinateurs et modems internet. "Nul à la Sonelgaz et AlgerieTelecom ne se soucie du prix de ces réparations onéreuses. Ils se soucient juste de vous pénaliser pour le moindre retard dans le règlement des factures salées qu’ils nous imposent", fulmine le gérant du cybercafé. Pour l’anecdote, lors de cet entretien d’une demi-heure, nous avons noté trois coupures du courant, ce qui nous oblige à chaque fois de retaper ce texte.

Pour terminer, nous interpelons le nouveau chef de daïra à qui la vox populi prête de bonnes intentions et beaucoup de volonté. Il est urgent pour ce commis de l’Etat de remédier sérieusement à ce problème qui dure depuis des décennies. C’est pour ses faits et sa capacité a apporter des changements palpables au quotidien des gens qu’il sera jugé. Le citoyen de la commune des Iflissen a droit à sa part de developpement.

Les habitants de cette belle région côtière méritent tous les égards des pouvoirs publics. Elle a donné des centaines de ses meilleurs fils lors de la guerre de libération nationale.

Les affres de la célèbre pération "Oiseau bleu", de triste mémoire, sont toujours là pour nous interpeler sur les souffrances des citoyens de cette commune où pas moins de 17 casernements militaires étaient implantés par l’armée française durant cette période.

B.A.B

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (0) | Réagir ?