Le président Idriss Déby annonce le report des législatives

Idriss Déby, le potentat tchadien.
Idriss Déby, le potentat tchadien.

Prenant prétexte de la crise, le potentat de N'Djaména a annoncé aujourd'hui que les législatives sont reportées d'autorité.

Au Tchad, le président Idriss Déby annonce que les élections législatives n'auront pas lieu avant 2019. Les députés tchadiens, élus en 2011, devraient se présenter à nouveau devant les électeurs, mais pour des raisons pratiques, la législature a été prorogée pour une durée indéterminée.

Jeudi, au cours d'une conférence de presse, le président tchadien explique qu'en raison de la crise que traverse le pays, organiser des élections législatives n'est pas à l'ordre du jour. "Nous ne pouvons pas organiser d'élection en 2017 voire même en 2018. Les élections coûtent trop chère", ajoute-t-il.

Pourquoi Déby ne quitte pas le pouvoir

Le président Tchadien Idriss Deby a déclaré au cours de cette conférence de presse à N'Djamena que la division des Tchadiens et la haine qui est entretenue dans le pays ne le rassurent pas pour quitter le pouvoir.

Il a appelé les Tchadiens à œuvrer à renforcer l'unité nationale pour stabiliser leur pays. Selon le président tchadien, la campagne présidentielle de 2016 a démontré "la division nette du pays", "la haine qu'on cultive sur Facebook et dans les journaux".

Idriss Deby est arrivé au pouvoir par un coup d'Etat contre Hissène Habré en décembre 1990. Il est ensuite désigné président de la République du Tchad le 28 février 1991 après l'adoption de la Charte nationale.

Avec RFI/BBC

Plus d'articles de : International

Commentaires (0) | Réagir ?