Deux Françaises arrêtées à Boumerdès pour "appartenance à un groupe terroriste"

Deux Françaises arrêtées à Boumerdès pour "appartenance à un groupe terroriste"

Dans son édition du 1er février, notre confrère El Watan, citant "des sources", rapporte l’histoire curieuse de deux ressortissantes françaises, mariées à des Algériens, et qui seraient inculpées par les autorités algériennes pour "appartenance à un groupe terroriste", "apologie de terrorisme" et "résidence illégale".

Les deux citoyennes françaises sont soupçonnées d'avoir des liens avec le terrorisme international, notamment Daech en Irak et en Syrie.

Les deux femmes ont été arrêtées il y a de cela deux jours à Boumerdès. "L’une d’elle, âgée de 42 ans, a été mise sous mandat de dépôt à la prison d’El Harrach sur décision du magistrat instructeur près le tribunal de Boumerdès", rapporte le journal. La seconde femme serait mise sous contrôle judiciaire en attendant son procès. Les Services de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI), auraient mené un coup de filet dans la Cité Foes de Boumerdès, un quartier chic de la ville côtière de l'est d'Alger pour rechercher de nouveaux indices et éléments de renseignement sur cette affaire.

Ces arrestations viennent au moment où les services de sécurité algériens ont annoncé, il y a quelques jours, le démantèlement d'une cellule terroriste de six individus apparentés à Daech, à Boudouaou, une localité mitoyenne de la ville de Boumerdès. Y aurait-il un rapport entre les deux vagues d'arrestations ? Rien n'a filtré de la part des autorités judiciaires pour l'heure. Aussi, de l'autre côté de la Méditerranée, les autorités françaises n'ont pas encore réagit à cette annonce.

Lors d'un discours tenu en mars 2016, l'ancien premier ministre français Manuel Valls avait indiqué que 609 Français (ou résidents en France) ont rejoint les rangs jihadistes au Levant. Et parmi ces Français partis faire la guerre au nom du jihad, il y avait 283 femmes et 18 mineurs. Depuis cette date, l'organisation terroriste Daech a subi de nombreux revers en Syrie, Irak et Libye. Ce qui pourrait avoir poussé ses partisans à fuir ces pays pour d'autres.

Affaire donc à suivre.

La rédaction

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (0) | Réagir ?