Fusillade dans une mosquée de Québec : six morts

Fusillade dans une mosquée de Québec : six morts

Six personnes ont été tuées et huit autres blessées dimanche 29 janvier, dans la soirée (heure locale) au cours d'une fusillade au Centre culturel islamique de la ville de Québec (CCIQ), province francophone à l'ouest du Canada. Un périmètre de sécurité a été établi, tandis que deux suspects ont été appréhendés.

Les faits se sont déroulés dans la soirée de dimanche, peu après 20 heures. Deux hommes ont fait irruption dans la salle de prière au Centre culturel islamique de Québec du quartier Sainte-Foy où se trouvaient 39 hommes, détaille le correspondante de RFI sur place. La prière venait tout juste de se terminer quand ils ont fait feu sur les gens qui étaient sur place. Un homme a essayé de s’interposer, il a été tué. Le bilan de la police fait état de six morts et huit blessés.

Les deux individus ont ouvert le feu puis se sont enfuis. La police, arrivée rapidement sur les lieux, a interpellé les deux hommes. Les autorités locales devaient tenir une conférence de presse dans la nuit.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a condamné lundi un "attentat terroriste" après que deux hommes ont tiré sur des fidèles à la fin de la prière à la mosquée de Québec, faisant cinq morts.

"Nous condamnons cet attentat terroriste dirigé contre des musulmans se trouvant dans un lieu de culte et de refuge", a déclaré M. Trudeau dans un communiqué. "Alors que l'enquête se poursuit et que "les détails continuent d'être confirmés, il est déchirant de voir qu'un tel geste de violence insensée ait été commis", a ajouté le chef du gouvernement canadien.

Deux hommes cagoulés ont pénétré dans le centre culturel islamique de Québec (sud-est du Canada) vers 19h30 dimanche (00h30 GMT lundi), selon les témoins qui étaient réunis à la fin de la dernière prière de la journée.

"La diversité est notre force et, en tant que Canadiens, la tolérance religieuse est une valeur qui nous est chère", a déclaré Justin Trudeau dans un communiqué.
"À la suite de cet acte terroriste, j'ai demandé à l'assemblée nationale de mettre en berne notre drapeau du Québec", a indiqué sur son compte Twitter le chef du gouvernement de la province francophone canadienne, Philippe Couillard.

Avec AFP/RFI

Plus d'articles de : International

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
moh arwal

il y a des gens qui sèment la zizaznie et la mort parcequ'ils voudraient que le Québec soit gouverné par un robot comme Trump au lieu d' un être humain nommé Mr Trudeau