Le double jeu de Netanyahou!

Quelle politique avec l'arrivée de D.Trump?
Quelle politique avec l'arrivée de D.Trump?

A quoi B. Netanyahou joue-t-il vraiment depuis que l'administration démocrate de B. Obama semblait l'avoir lâché? A quoi bon les médias israéliens jouent-ils aussi? Et puis, quelle sera la réaction de l'Etat d’Israël face à la décision du partant Obama de débloquer à la dernière minute une aide financière de 221 millions de dollars pour l'autorité palestinienne? On n'en sait rien.

Mais il semble que tout sent le pourri dès lors que le Premier ministre israélien aurait déclaré à la foule des journalistes qui s'interroge sur les mobiles de l'attaque perpétrée le 08 janvier dernier contre une unité de militaires en excursion à Jérusalem par un camion-bélier que les autorités connaissaient l'identité de l'assaillant et que tout donne à penser qu'il était un partisan de l'Etat Islamique.

Certes la méthode utilisée ressemble à celle de Nice ou de Berlin par exemple mais n'en reste pas moins différente sur des points de détails. Autrement dit, l'état général d'esprit qui domine en occident et en Israël n'est pas du tout identique. Les quelques pays européens, la France et l'Allemagne en particulier, qui sont dans le collimateur de Daech subissent, en quelque sorte, le contrecoup des politiques d'intervention qu'ils auraient osées en Syrie et en Irak alors que les troubles en Israël sont dus à «la politique des colonies», menée tambour battant dans les territoires occupés.

D'ailleurs, quiconque se pose la question si Fadi al-Qunbar, le tueur présumé de la promenade Armon Hanatziv, est vraiment un agent de l'E.I. Car, rien ne le prouve concrètement surtout que ses proches et ses connaissances affirment que l'individu n'est affilié à aucune organisation, parti ou mouvance, islamiste de quelque nature soit-elle. Ce qui accrédite, en conséquence, la thèse du loup solitaire et renforce l'idée que cet activiste anonyme est passé à l'acte contre, probablement, la décision du républicain Donald Trump de transférer l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem. Une hypothèse d'autant plus plausible que le lieu du drame se situe à quelques mètres du site où devait s'installer la nouvelle représentation diplomatique de l'Oncle Sam en Israël.

Puis, il y a une odeur de manipulation par là, surtout quand l'on s’entête d'en haut à rattacher cette agression à l'organisation de l'Etat Islamique, en niant l'instabilité régnant à Jérusalem depuis des années. Or, la ville sainte n'a jamais été à l'abri des vagues de violence et semble plus que jamais emportée par la fièvre de l'anti-colonisation. Ainsi tout parallèle avec d'autres capitales occidentales, victimes du même genre d'attentats participe plus du brouillage médiatique que d'autre chose.

Kamal Guerroua

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (8) | Réagir ?

avatar
moh arwal

Pauvres types vous êtes des imazighene pas des palestiniens, foutez nous la paix avec votre haine du juif parlez nous de tamzgha occupée mpar les freres des palestinens

-5
avatar
rabah Benali

Bonjour

Excellent !! 100% de ton avis. Tu as tout dit !!.

A l'occasion, j'ajouterai aussi un avis identique au sujet du sahara occidental. Imposture inventée de toute pièce par les marocains d'Algérie pour amuser la galerie et surtout maintenir le doute sur leurs origines non algériennes. Rabah Benali

-2
avatar
Caton L'ancien

Ps : Si "... les palestiniens sont le miroir parfait des algériens et vice versa... dans le meilleurs (diaspora) et dans le bien obscur et gros mafieux criminels... ", vous les sionistes vous êtes l'incarnation de Belzébuth sur terre et c'est pour cela que toute l'humanité entière vous maudit et vous persécute... et vous persécutera jusqu'à la fin des temps !

visualisation: 2 / 4