Equipe nationale : Georges Leekens refuse d'évoquer son avenir

Georges Leekens, entraîneur des Verts, poursuit sa négation des évidences.
Georges Leekens, entraîneur des Verts, poursuit sa négation des évidences.

C'est à croire qu'il vit sur une autre planète. Le sélectionneur national, dans l’œil du cyclone de la presse et de la vox populi qui réclame son renvoi immédiat, ne semble prêter aucune attention à tout ce qui se dit à son sujet.

Face aux médias, lors du traditionnel point de presse d'avant-match, le Belge s'est même permit de positiver à l’extrême les prestations de Verts au Gabon. A peine reconnaîtra-t-il quelques lacunes ! Mais qu'à cela ne tienne, puisque, lui et sa troupe vont travailler pour apporter, petit à petit, des améliorations, prédit-il avec aplomb. "L'avenir ne sera que plus beau", assure le Belge qui semble s'inscrire dans la durée.

Ce n'est pas une blague belge, contrairement à toutes les suppositions, Georges Leekens se voit encore à la tête des Fennecs dans les mois à venir. Lorsque la question, pourtant claire et précise concernant son avenir lui a été posée, Georges Leekens bottera en touche. Le plus important pour lui, c'est le match de demain face au Sénégal et les échéances à venir (sic !). En matière de louvoiement on n'en a pas connu de meilleur !

Dans son esprit, il n'y a aucune raison pour qu'il jette l'éponge. Même si les résultats ne sont pas ceux espérés par tout un peuple, le Belge refuse d'assumer la moindre responsabilités. "Nous sommes tous responsables", se contentera-t-il de soutenir lors de cette conférence de presse. Pas faux, devrons-nous recconaître !Seulement, lui, il ne veut rien assumer. C'est là justement où le bât blesse. Même ses choix tactiques contestés par les spécialistes et même par ses propres joueurs, lui, ils les trouvent cohérents et adaptés. Voire !

On comprend dès lors pourquoi, le 4-3-2-1 utilisé face au Zimbabwe a été réutilisé contre la Tunisie, avec les résultats que l'on sait. Il en est même fier d'avoir trouvé cette formule qui, à ses yeux, a "contraint le coach tunisien à aligner deux récupérateurs pour s'adapter a ce schéma". Encore un effort et il nous convaincra que la défaite a été en fait une victoire !!! Et dire que c'est plutôt lui qui a composé avec deux milieux récupérateurs. Mais ça aussi, le Belge ne l'admet pas. "Bentaleb a joué comme numéro 8 et non en 6", plastronnera-t-il à un confrère qui lui faisait la remarque. Cynique ou inconscient peut-être, le sélectionneur national ose même, lors de cette conférence de presse quelques plaisanteries comme pour dire qu'aucune pression ne pèse sur ses épaules. En clair, l'élimination demain est pour une paille !

Dans cette conférence qui restera dans les annales du cynisme, par moments, Georges Leekens frisait le ridicule avec son positivisme qui ne repose sur aucun argument. Pourtant, les arguments il devra en donner au patron de la FAF ce lundi soir à l'issue du dernier match des Verts dans cette CAN. Mohamed Raouraoua, lui même très critiqué, à cause des choix des derniers sélectionneurs nommés à la tête de Verts, sait déjà ce qu'il doit faire.

Pour sauver sa tête, pas d'autres alternatives que de couper celle du Belge. Alors pourquoi Leekens parle encore d'un bel avenir ? Serait-il protégé par un contrat blindé avec la FAF ? A le croire ! Car même une très compromise, pour ne pas dire impossible, qualification aux quarts de finale, ne changera pas le sort qui lui est réservé. Leekens aurait dû sauver la face en annonçant lui-même son retrait. Il n'a pas su le faire comme il n'a pas su coacher cette équipe.

Dommage pour lui, Mais dommage surtout pour l'Algérie qui lui a confié sa participation à cette CAN.

R.S.

Plus d'articles de : Sport

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
Adil JB

Sellal demande des comptes à Raouraoua! Le peuple a demande des comptes à Bouteflika et à Sellal, mais en vain, j'attends toujours votre réponse pour ce gachis.

avatar
Atala Atlale

Je présume que Mr Leekens croit avoir compris qu'à ce peuple on peut tout lui faire avaler, c'est l'ambiance du jour. Tout va bien pour l'Algérie en général ; son Président tient la barre, l'équipe qui gouverne travaille bien, les bilans successifs jamais présentés sont élogieux, l'école produit les meilleurs élites du monde, nos routes sont super, nos ministres députés, sénateurs etc sont propres et blancs comme neige, notre crise économique, et enfin la chute du pétrole c'est une bonne chose pour l'avenir, alors pourquoi voulez-vous que Mr Leekens ne fasse pas pareil en nous présentant ses fadaises ?!!

Il y a un proverbe bien de chez qui dit à peu près ceci : Errih médi fih ou houa ikoule ya khi nessma ya khi.

(Le vent l'emporte et lui se dit quelle belle brise)