Bouteflika signe le décret de nomination des membres de la haute instance de surveillance des élections

Abdelaziz Bouteflika.
Abdelaziz Bouteflika.

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a signé jeudi les décrets portant nomination des membres de la Haute instance indépendante de surveillance des élections instituée par l'article 194 de la Constitution, indique un communiqué de la présidence de la République.

"Il s'agit d'une part, d'un décret portant nomination de 205 magistrats proposés par le Conseil supérieur de la Magistrature pour siéger au sein de cette Haute instance", précise la même source.

"Il s'agit d'autre part, d'un décret portant nomination de 205 compétences indépendantes choisies parmi la société civile, conformément aux dispositions de la Loi organique n°16-11 du 25 août 2016, relative à la Haute instance indépendante de surveillance des élections", souligne le communiqué.

"Ces compétences indépendantes ont été proposées par un Comité ad hoc, institué par ladite loi, et présidé par le président du Conseil national économique et social. Ce Comité a accompli sa mission en tenant compte de la représentation de la société civile à travers l'ensemble des wilayas ainsi que de la communauté nationale à l'étranger", ajoute la présidence de la République.

"En outre, l'ensemble des compétences indépendantes sélectionnées ne sont ni des élus, ni des membres de partis politiques, ni des titulaires de fonctions supérieures de l'Etat", note la même source.

APS

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
Hend Uqaci Ivarwaqène

J’aime les KDS a Quelqun.

Ya khouya si le clan d’oudjda il veut vender l’Algérie au Qatar, le clan de Ghardim3ou aux zamarikène, pourquoi Ouyaya il la vendrait pas à Fafa ? Nagh atsimoud iwemchich ga3 ? Pourquoi c’est lui bessif atsid ichaf3ène ? Yakoulha bururu, cette poufiasse d’Algérie ?

Il y lonta moi et ma femme nous avions été chercher la koupofoti de son diplôme au ministère de la Santé à Alger. Wahed 126 fois nous sommes tombés sur un cacique du FLN qui nous a reproché d’emblée notre franbyle. Makench fofokopi, ekhardjouni menna. La 127ème fois nous sommes encore tombé sur lui, kif kif barikou. Alors dans l’escalier je me suis mis à salti Digoule qui leur a donné lindipadace a ces spice dikou, en long et en large. Et là un jeune à l’allure ta3 la tchitchi descend l’escalier, il m’a entendu piquer ma gueulante et me dit : « achou a jeddi, za3fenk ? » avé l’ascent kabichou d’Alger ville ? Je lui splique la situation. Il me dit c’est à quel nom. Je lui dis : Ujanjel Dehviya. Il me dit : « ardou daki », doka nwelli. Trois secondes après, il redescend avec les papiers signés, ya boureb.

Alors loukane on n’a pas des KDS thili matchi thetnek fellanagh ?

Alors, vive les KDS, vive Ouyahya, idezz m3ahoum Moh arwal !