Une bombe artisanale tue un enfant et blesse sept autres à Mouzaia

De nombreux maquis algériens sont encore infestés de ces engins de la mort que sont les bombes artisanales
De nombreux maquis algériens sont encore infestés de ces engins de la mort que sont les bombes artisanales

Une bombe artisanale qui remonterait aux terribles années du terrorisme islamiste vient de faire de nombreuses victimes à Mouzaia, dans la wilaya de Blida.

Des enfants qui joueaient dans un petit bois ont fait les terribles frais d'une bombe artisanale. Selon la chaine de télévision Ennahar, l'enfant âgé d'une dizaine d'années et ses copains étaient en train de jouer sur un terrain quand ils ont découvert une bombe. Inconscients, ils la prennent pour la déplacer quand ... une explosion se fait entendre dans le patelin. Un enfant est décédé sur place, les sept autres enfants ont été évacués d'urgence à l'hôpital de Blida pour certains et d'autres à celui de Mouzaia.

Sur les lieux de l'explosion.

Début décembre, les limiers de l'ANP ont désarmorcé une bombe artisanale déposée dans un CEM de Bechar. Le ministère de la Défense a annoncé en août dernier que ses artificiers ont détruit "le 22 août 2016, dix-huit bombes de confection artisanale, lors d’une opération de ratissage dans la zone d’Oued Bousfissaf à El-Khroub, wilaya de Constantine".

De nombreuses autres bombes artisanales posées par les groupes islamiques armés dans les années 1990 minent bois et forêts algériennes. Le danger de mort est encore fortement présent. Après les mines antipersonnels laissées par l'armée française, les artificiers de l'ANP vont devoir se pencher sur celles posées par les islamistes dans les différents.

La rédaction

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (0) | Réagir ?