Le Pôle des forces du changement fustige l'impasse politique imposée par le pouvoir

La paralysie et la fuite en avant des hommes du système Bouteflika risquent de coûter cher au pays.
La paralysie et la fuite en avant des hommes du système Bouteflika risquent de coûter cher au pays.

Dans un communiqué, le pôle des forces du changement exprime ses plus vives inquiétudes quant à la situation de blocage persistant imposé par le pouvoir en Algérie.

L'Algérie entre en 2017 avec une flopée d'augmentations et des nuages gros en incertitudes sociales et politiques. Les formations politiques, qui se réunissent sous le nom du Pôle du changement, ont exprimé "leur profonde préoccupation au regard de la persistance de l’impasse politique, illustrée présentement par les conflits, les hésitations manifestes et les déclarations et décisions contradictoires des autorités gouvernementales".

Composé du RCD, de Talaie El Houriyet, d'Ennahda, de Jil Jadid et de l'ancien chef de gouvernement Ahmed Benbitour, le Pôle des forces du changement observe qu'il y a des craintes justifiées quant aux graves répercussions attendues des dispositions contenues dans la Loi de finances 2017. Des craintes déjà exprimées et qui ont suscité de vaines tentatives du pouvoir tendant à rassurer le citoyen".

Dans ce communiqué signé d'Ali Benflis, le Pôle des Forces du Changement "avertit de la persistance du refus d’écoute et de l’indifférence affichés par le pouvoir en place face aux multiples et récurrentes perturbations et protestations sociales touchant tous les secteurs et toutes les régions du pays".

Yacine K.

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (0) | Réagir ?