La Kabylie en péril

Village Agouni Gueghrane.
Village Agouni Gueghrane.

Ces derniers temps, on assiste impuissant à un mouvement circulaire vicieux c’est à dire des groupuscules d’abrutis qui investissent la scène politique, sociale et culturel… il y a quelques années le pouvoir algérien nous envoi des islamistes pour islamiser et arabiser la Kabylie, ces derniers ont été chassés et honnis par la Kabylie.

Le pouvoir a trouvé une autre idée ingénieuse : placer ses pions parmi les comités de village. On assiste amèrement à la montée des "gardiens du temple" sous la houlette des chefs de daïra et des services secrets algériens. Tous les abrutis, tordus, lèche-bottes et autres renégats sont intronisés chefs de village, depuis des mois, ces gens sans scrupules fomentent contre tajmaɛt, et s’imposent comme comité de village sans le consentement des autres, avec un mépris total des villageois.

Dès qu’ils se mettent en place, ils détruisent toutes les valeurs kabyles, avec un esprit rageur et de vengeance, ils bannissent d’abord la culture, l’art et surtout le patrimoine kabyle. Ils détruisent Tajmaɛt pour la rendre mosquée, les fontaines séculaires et bien sculptés et ornés de pierres taillés deviennent des logements pour les imams, souvent ramenés des régions arabophones, pour un seul et unique but nous abrutir. Ce comité de village bien installée sur son séant dicte des lois tordus, souvent aussi, interdit tout et annihile les valeurs fondamentales.

Ils organisent des "hommages" pour voir défiler toute la racaille algérienne (wali, députés, chefs de daïra, notables, responsables des organisations de moudjahidine…). Des affiches envahissent et polluent le paysage culturel et architectural de nos villages avec des inscriptions en caractère arabe. Ils interdisent les drapeaux kabyles et chassent de leurs bals les militants souverainistes pour satisfaire leurs "amis".

Il est temps de secouer les consciences et de barrer le chemin à ces intrus avant que la Kabylie ne sombre dans le chaos. C’est un cri de détresse pour que la Kabylie moderne, laïque, prospère, libre et indépendante ne recule pas en arrière et se réapproprier Tajmaɛt qui est le symbole de laïcité, de modernité, d’idées nouvelles et non de machinations, de complots, de vengeance…

A. Mohand

Plus d'articles de : Opinion

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
moh arwal

Les mosquèes que le pouvoir installe en kabylie sont pleines de vieux barbus, hadjis vicieux, bourrés des pyscotropes et de chemaa adeptes du marIage illégal avec des femmes qui ont a peine l'age de leurs petites filles. Ce sont ces gens de peu de foi qui prétendent assurer la fonction de purificateurs et civilisateurs de la patrie de cheikh Mohand oul Hocine et da El Mouloud Mammeri.

avatar
moh arwal

es ennems inumero un, auteurs de cette derive sont: Ouyahia, Sellal, Sidi said, Benyounes, El hadi le rcd, , le neo ffs