Yasmine Amhis et Abdelkader-Nasreddine Belkacem : la science et l’espoir !

Yasmine Amhis.
Yasmine Amhis.

Au moment que les scientifiques algériens brillent à l’étranger, comme la jeune physicienne, Yasmine Amhis, récompensée par l’Académie des Sciences française et de Abdelkader Nasreddine Belkacem âgé de 31 ans, vient d’inventer, à l’université d'Osaka (Japon), un algorithme consacré aux mouvements oculaires et à l'interface cerveau-machine, destiné à donner une plus grande indépendance aux handicapés moteur lourds, atteints d'infirmité motrice cérébrale (IMC).

En 2016, en Algérie, on reste marqué par le scandale du médicament RHB et l’ouverture d’une clinique de "ruqia". A vrai dire, le point commun entre ces deux évènements c’est l’absence de la méthode et le protocole scientifique dans la démarche du soin. La question qui se pose : pourquoi la science n’a pas d’effet dans un monde où certains esprits crédules sont prêts à y croire à tout ce qu’ils leur donnent de l’espoir.

Comment peut-on expliquer cette rupture dans la démarche scientifique ? Est-ce que les médecins n’arrivent plus à répondre à la demande de leurs malades ? Est-ce que l’absence de l’éthique dans la démarche scientifique trépigne sur l’ensemble des sciences dans notre pays ? La science sans conscience n'est que ruine de l'âme, écrivais Rabelais. Comment peut-on concilier la science avec la tradition, la religion et la culture ? En effet, on constate de plus en plus que les faits religieux et le discours religieux sont omniprésents dans les médias, à grande écoute, ne laissant aucune place au discours scientifique !

Désormais, le discours religieux a pour objectif d’atteindre l’ensemble des citoyens. Plus grave encore : certains "oulamas" tiennent des discours dangereux. Car, ils n’ont pas été initiés à la culture scientifique (méthodologie ou l’épistémologie) pour la comprendre. Le rôle de l’école dans ce cas est primordial, car introduire des techniques métacognitive sur la connaissance est fondamentale afin d’assimiler la connaissance, ainsi que d’introduire une culture scientifique dans les matières dites scientifiques et même dans les matières dites non-scientifiques comme les sciences humaines. L'encouragement de l'esprit scientifique me semble urgent car sans la méthode scientifique intégrée et assimilée dans la représentation mentale, avec une dose d’esprit critique, on renforcerait l’esprit crédule ! Le résultat on l'a vu avec le scandale du médicament "Rahmat Rabi" et la pseudo-clinique de roqia.

Yazid Haddar

Plus d'articles de : Débats

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
deradji nair

Y a si yazid sachez que le Coran avait donné plus de repères aux scientifiques qui ont découvert des preuves tangibles et qui existé depuis bien avant votre science.