Baha-Eddine Tliba dans le viseur de Djamel Ould Abbès ? (Vidéo)

Baha-Eddine Tliba pourrait ne pas se représenter sous la bannière du FLN aux législatives.
Baha-Eddine Tliba pourrait ne pas se représenter sous la bannière du FLN aux législatives.

Djamel Ould Abbès, SG du FLN, compte mettre un terme au nomadisme politique au sein du parti. Pas moins de 25 députés sont visés par une instruction interne en vue des prochaines élections.

Le SG du FLN par en guerre contre les partisans d'Amar Saadani et certains apparatchiks du FLN ? En vue des prochaines élections législatives, il a instruit les mouhafedh de barer la route de la candidature aux députés nomades. Pas moins de 25 députés dont Baha-Eddine Tliba, vice-président de l'APN, sont visés par cette décision du SG du FLN. Ces militants ont rejoint le FLN après avoir gagné les élections au nom d'autres formations politiques. Outre ces magnats ayant rejoint le FLN sur le tard, des membres du Bureau politique pourraient ne pas se présenter aussi aux législatives.

Il faut souligner que la constitution amendée interdit le nomadisme politique. Dans son article. 117., il est précisé : "Est déchu de plein droit de son mandat électif l'élu de l'Assemblée Populaire Nationale ou du Conseil de la Nation, affilié à un parti politique, qui aura volontairement changé l'appartenance sous l'égide de laquelle il a été élu. Le Conseil constitutionnel saisi par le Président de la chambre concernée déclare la vacance du siège. La loi détermine les modalités de son remplacement. Le député qui aura démissionné de son parti ou en aura été exclu, conserve son mandat en qualité de député non affilié."

Cependant, le SG du FLN ne s'appuie pas sur la constitution pour empêcher ces députés de briguer un nouveau mandat sous la bannière du FLN. Il avance comme argument un article du règlement intérieur du parti, selon Echourouk qui exige dix ans de militantisme avant de se présenter à la députation.

Baha-Eddine Tliba, magnat aux méthodes expéditive à Annaba, se targue de puissants soutiens au sein du premier cercle du pouvoir et de l'institution militaire. Son empêchement de se représenter au sein du FLN serait une première pour l'équipe mise en place par Ould Abbès.

Aussi, la commission de candidatures du FLN promet de bien belles empoignandes les prochains mois.

Yacine K.

Vidéo

Plus d'articles de : Politique

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
Massine Ait Ameur

Je confirme que parmi les banu hillas qui ont attaques Tamazgha au 11 ieme siecle il y avaient des Yemenites!

avatar
Mourad BENKALFATE

Je pense qu'il ne doit pas se tromper.