Lourdes condamnations de deux internautes pour "offense à l'islam" à M'sila : la Laddh réagit

 Fodil Rachid et Daif Hichem ont été arrêtés par les gendarmes et ont écopé de lourdes peines de prison.
Fodil Rachid et Daif Hichem ont été arrêtés par les gendarmes et ont écopé de lourdes peines de prison.

Suite à la condamnation de Fodil Rachid et Daif Hichem pour atteintes aux préceptes de l’islam par le tribunal de Sidi Aissa lors du procès du 28 novembre dernier, la Ligue algérienne de la défense des droits de l’homme (LADDH aile Benissad) bureau de M’sila réagit

La Laddh condamne l’utilisation par l’administration de la politique de deux poids deux de mesures dans des affaires inhérentes à la religion dans lesquelles des hauts responsables ont blasphémé en direct sur des chaînes de télévisions nationales, sans qu’ils ne soient inquiétés.

La Laddh demande :

1- aux hautes autorités du pays, quant aux affaires liées à la religion (affaire El Ahmadi, la reconversion au christianisme, et l’athéisme), de les traiter hors de la sphère de la justice.

2- L’intervention du président de la république d’intervenir pour la libération des personnes condamnées dans ce contexte.

3- Ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales de nous autoriser pour l’organisation d’une conférence nationale sur l’athéisme.

Rappelons que Fodil Rachid 27 ans, accusé "d’offense au prophète et atteintes aux préceptes de l’islam", a été condamné à 05 ans de prison ferme et une amende de 20.000DA, et son coaccusé Daif Hichem, 28 ans, condamné également à 03 ans de prison ferme et 20.000 DA

Le procès qui s’est déroulé le lundi 28 novembre 2016 au tribunal de Sidi Aissa.

Et que l’arrestation de ces deux éléments s’est effectuée le 09 juin par les éléments de la brigade de la gendarmerie de Bouty Sayeh, commune située à 100 km à l’ouest de M’sila, il a été procédé à la saisie de matériels informatiques et des téléphones portables appartenant à R. Fodil, qui disposait d’un kiosque multiservices

M’sila, le 20 décembre 2016

P/ le bureau de la LADDH de M’sila

Smail Ghellab

Amroune Layachi

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (5) | Réagir ?

avatar
rabah bouarab

Bonjour à tous, je suis d'accord sur ce principe. En effet, tant qu'un état se revendique de telle ou telle religion, il lui serait impossible voire inconcevable de se définir comme un état de droit. Ce qui en découle, c'est la différence de traitement envers les citoyens, l'inégalité entre algériens au seul motif de convictions religieuses. Ma pauvre Algérie de ABANE ET BEN M'HIDI, où êtes vous?

avatar
mhand said

moi je trouve incongru et loufoque ment encense de s acharner et courir derriere des petits pauvres, qui ont des convictions autre que celles du commun des algeriens, et qui peut etre, sont plus sains, plus honnetes que nombre de nos concitoyens, principalement, nos barbus hypocrites, et sans ame. quand au devoir de nos autorites, qui ne pouvant faire convenablement leur metier qui est de proteger la veuve et l orphelin, le pauvre, le demuni, et de chatier le voleur, surtout, le plus nocif d entre eux (donc le grand) traquer le tricheur, le magouilleur, le violeur, l abuseur de l autorite ou autre, nos autorites, se limite comme (le chacal, qui ne trouve pas de vraie proie, pour satisfaire sa faim, se converti en pique mouches et insectes en tout genre), proverbe kabyle. donc, nos autorites ne font que chercher des poux, sur les cranes presque denudes des algeriens, au lieu de de la vermine, qui nous bousille la vie de tous les jours comme ces : chakib, ghoul, bouchareb, saadani, enfin tous les grands voleurs, magouilleurs, jamais inquietes et meme proteges, et qui narguent les gens en chiqueurs et maitres de ce bled. pour retourner a ces gens :ces athees, ces khretiens, ces gens aux cultes differents peut etre de la mojorite, mais qui sont pourtant bien proteges par la constitution algerienne. donc, je me demande pourquoi, on les pourchasse, contre vents et marrees et surtout contre nos lois pourtant claires. de qui se moque t on ? que chacun fasse sont boulot, et laisse son prochain penser et gerer sa vie comme il veut. y a que dieu, qui peut decider qui est bon ou mauvais en ce bas monde, monde d hypocrite, de leches bottes, et de persecuteurs d innocents et hommes qui devraient etre plus libres que tous, car sans taches, ni casseroles derriere, ni sang sur les mains, ceux la meme qu on devrait traquer et aneantir, pour que, enfin notre pays puisse soufler et aller de l avant.

visualisation: 2 / 4