L'ambassadeur de Russie en Turquie abattu par balles

L'ambassadeur tué par un homme dans une galerie d'art.
L'ambassadeur tué par un homme dans une galerie d'art.

L'ambassadeur de Russie en Turquie a été tué par balle lundi à Ankara. D'après un témoin, son assaillant a parlé d'"Alep" et de "vengeance". Selon Ankara, le tueur présumé, "neutralisé", est un policier. Moscou a fustigé un acte "terroriste".

Le diplomate, Andreï Karlov, âgé de 62 ans, prononçait un discours lors de l'inauguration d'une galerie d'art lorsque des tirs ont retenti, ont indiqué la chaîne de télévision NTV et d'autres médias. Trois autres personnes ont été blessées.

"Un homme grand, portant un costume, a tiré d'abord en l'air puis a visé l'ambassadeur", a raconté Hasim Kiliç, correspondant du quotidien Hurriyet à Ankara. "Il a dit quelque chose à propos d'Alep et d'une vengeance."

Selon le maire d'Ankara Melih Gökçek, le tueur présumé est un policier. Une affirmation également relayée par le quotidien progouvernemental Yeni Safak, qui identifie le tireur présumé comme un membre des forces anti-émeutes.

L'homme qui a ouvert le feu a été "neutralisé", a rapporté de son côté l'agence de presse progouvernementale Anadolu. Celle-ci n'a pas précisé s'il était mort ou vif.

Le ministère russe des Affaires étrangères a confirmé l'attentat, puis la mort du diplomate. Les Etats-Unis ont de leur côté condamné l'attaque par la voix de leur Département d'Etat, "quelle qu'en soit l'origine".

La Russie a eu un rôle prépondérant dans les opérations du régime du président syrien Bachar al-Assad, entre autres pour reprendre récemment aux rebelles le contrôle de la partie est d'Alep, deuxième ville du pays en proie à une guerre civile depuis mars 2011.

AFP

Plus d'articles de : International

Commentaires (0) | Réagir ?