29 morts et 166 blessés dans le double attentat à Istanbul

Parmi les victimes, il y avait 27 policiers au moins.
Parmi les victimes, il y avait 27 policiers au moins.

Au moins 29 personnes, des policiers pour la plupart, ont été tuées et 166 blessées dans un double attentat à la bombe qui a frappé le coeur d'Istanbul samedi soir, a indiqué le ministre de l'Intérieur Süleyman Soylu.

Parmi les 29 tués, 27 sont des policiers, les deux autres sont des civils, a précisé le ministre lors d'une conférence de presse à Istanbul. Un précédent bilan fourni par les autorités faisait état de 15 tués et 69 blessés dans cette double attaque qui s'est produite à proximité du stade de l'équipe de football de Besiktas.

Par ailleurs, 10 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue en lien avec cette attaque, la dernière d'une vague d'attentats qui a ensanglanté la Turquie depuis l'été 2015, a indiqué M. Soylu.

Selon lui, un véhicule piégé a explosé à proximité d'un véhicule de transport de la police à 22h29 (19H29 GMT) devant la Vodafone Arena et, 45 secondes plus tard, un kamikaze s'est fait exploser au milieu d'un groupe de policiers dans le parc voisin de Maçka.

Le vice-Premier ministre Numan Kurtulmus a dénoncé une attaque terroriste qui visait clairement les forces de police antiémeute. Cette double attaque, qui n'a pas été immédiatement revendiquée, a frappé un quartier touristique d'Istanbul, situé entre l'emblématique place Taksim et l'ancien palais impérial de Dolmabahçe, sur la rive européenne de la mégalopole turque.

AFP

Plus d'articles de : International

Commentaires (0) | Réagir ?