L'ancien ministre Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme

Prison ferme pour l'ancien ministre Jérôme Cahuzac
Prison ferme pour l'ancien ministre Jérôme Cahuzac

L'ex-ministre français du Budget Jérôme Cahuzac, qui avait des comptes cachés à l'étranger, a été condamné jeudi à trois ans de prison ferme. La justice française l'a reconnu coupable de fraude fiscale et de blanchiment.

L'ancien héraut de la lutte contre l'évasion fiscale s'est également vu infliger une peine de cinq ans d'inéligibilité. Son ex-épouse a été condamnée à deux ans de prison ferme. L'ancien ministre du Budget était jugé devant le tribunal correctionnel de Paris, dans l'affaire de son compte caché en Suisse et à Singapour. Il reste néanmoins libre pour le moment et a possibilité de faire appel de ce jugement.

La banque privée genevoise Reyl et Cie a elle été condamnée à 1,875 million d'euros d'amende (près de 2,5 millions de francs suisses). Elle a été reconnue coupable d'avoir participé "activement" à la dissimulation des avoirs de M. Cahuzac. Le banquier François Reyl a quant à lui été condamné à un an de prison avec sursis et 375'000 euros d'amende.

Avec AFP

Plus d'articles de : Algérie-France

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
Jafnouhou

Qu'est-ce qu'il y a d'étonnant? C'est comme Chakib Khali, quoi. fraude fiscale et blanchiment, constitution d'une tirelire astronomique dans des banques étrangères pour y glisser les "économies" détournées. Ils n'ont eu que ce qu'ils méritent, comme le stipulent les lois de leurs pays et comme le veut la morale. Oilà, oilà! Soyez sereins.

avatar
ABDALLAH TENGOUR

il y a une différence notable entre la france et l'algérie quand les memes faits conduisent en prison chez l'un et au gouvernement chez l'autre