Syrie: les rebelles perdent le contrôle d'une grande partie d'Alep

Alep, un champ de ruines.
Alep, un champ de ruines.

Les rebelles syriens ont perdu le contrôle de tout le nord-est de leur bastion d'Alep, a rapporté lundi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), alors que les troupes du régime poursuivaient leur offensive pour reprendre la totalité de la ville septentrionale.

Au moins 10000 habitants ont fuit les combats à Alep. L'armée a repris lundi les quartiers de Sakhour, Haydariyé et Cheikh Khodr, alors que les forces kurdes ont repris aux rebelles le quartier de Cheikh Fares, selon l'OSDH.

Les Kurdes ne sont officiellement alliés ni de Damas ni des rebelles, mais l'opposition les accuse de coopérer avec le régime. Les rebelles ont perdu le contrôle de tous les quartiers du nord-est d'Alep et il s'agit de leur plus grand revers depuis 2012, affirme Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.

Les médias officiels ont également fait état de la prise des quartiers de Sakhour et de Haydariyé, diffusant des images des milliers de civils ayant fui Alep-Est ces derniers jours.

La capture samedi du quartier de Massaken Hanano, le plus grand d'Alep-Est, a marqué le début de cette importante avancée de l'armée syrienne. La prise lundi du quartier de Sakhour est stratégique pour le régime car elle lui permet de couper définitivement Alep-Est en deux.

L'armée syrienne et ses alliés ont en effet repris, samedi 26 novembre, le contrôle du quartier de Hanano à Alep-Est après des combats acharnés contre la rébellion, rapportent les deux camps. L'armée de Damas a également annoncé avoir repris, dimanche, les quartiers adjacents de Jabal Badro et Baadine, au terme d’un week-end d’offensive victorieux pour les troupes de Bachar Al-Assad.

Le secteur Est, où vivent quelque 250.000 habitants, est totalement asphyxié par un siège imposé par le régime du président syrien Bachar al-Assad depuis quatre mois et subit les bombardements les plus dévastateurs depuis le lancement le 15 novembre par le régime d'une violente offensive pour reprendre la totalité de la deuxième ville du pays, devenue un enjeu majeur du conflit.

Avec AFP

Plus d'articles de : International

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

les medias français vont mettre le paquet sur les crimes de assad et montrent des images choquantes sur des enfants victimes de cette guerre voulue par les émirs du golfe pour des raisons stratégiques liées au commerce des hydrocarbures,

il est bizarre tout de même que ce sont seulement les bombardements des armées syriennes et russes qui font des victimes civiles et surtout des enfants, alors que tout le monde bombarde en syrie, les américains les français, les anglais, les turques, les saoudiens, les qataris, les émiratis, les italiens, le israéliens, les espagnoles les australiens, et peut être même les suédois, et personne ne parle de leurs victimes civiles qui existent bel et bien,

alors maintenant les médias français mettent le paquet sur les enfants victimes des attaques syriennes et russes et cela pour émouvoir l'opinion française et préparer les français à une bonne nouvelle (une bonne oeuvre) de hollande, celle qui consiste a éliminer bechar assad et sa famille, c'est la seule chose qui pourra faire élire hollande pour un second mandat,

si hollande arrive a ses fins en assassinant bechar assad il deviendra le héros absolu du siécle, et il sera aduler comme le sauveur du peuple syrien et le plus grand humanitaire de la planète, et restera à l"élysée,

la mort de assad fera le bonheur et le second mandat de hollande,

sur les 150 pays de la planète y a 10 démocratie et donc 140 dictateurs et un seul d'entre eux est dans le viseur,