Qu'allez-vous nous dire, maintenant, Monsieur Raouraoua ?

Mohamed Raouraoua
Mohamed Raouraoua

C’est la question que peuvent légitimement poser Ali Bencheikh, Rabah Madjer et autre Ali Fergani au président de la FAF, Mohamed Raouraoua, après la débâcle des Verts, samedi dernier à Uyo, face au Nigéria (3-1).

Arrogant et suffisant, Mohamed Raouraoua n’était pas allé avec le dos de la cuillère ces derniers mois en parlant des anciens internationaux. Il leur a tout simplement dénié le droit d’avoir un avis sur la sélection nationale. Il a laissé entendre aussi que ceux-là (les anciens internationaux) ne sont pas au courant de ce qui se passe dans le monde en matière de football et que, par conséquent, il est le seul à même de conduire les affaires du ballon rond en Algérie.

Jusqu’à la veille de la rencontre face au Nigéria, le président de la FAF croyait dur comme fer que les joueurs allaient sortir un grand match et qu’ils allaient faire à l’occasion un bon résultat, confirmant ainsi qu’il avait tout faux. La preuve, la sélection algérienne a enregistré une défaite amère face à une équipe qui est loin d’être un foudre de guerre.

Maintenant que les carottes sont cuites, ou presque, Mohamed Raouraoua a changé de fusil d’épaule et tient désormais un langage d’épicier. Pour lui, rien encore perdu ; il suffit que l’Algérie gagne les quatre matches qui restent à jouer et le tour est… joué ! A ce niveau de la responsabilité, on ne sait plus si c’est de la naïveté ou de la médiocrité.

Pire encore, comme si de rien n’était, le président de la FAF se projette déjà dans la CAN 2017 au Gabon. Il voit en la prestation des Verts en seconde mi-temps du match de samedi un motif de satisfaction, comme pour nous dire que si l’Algérie rejouait comme cela au Gabon, elle remporterait immanquablement la CAN. Voilà comment raisonne quelqu’un qui n’a jamais joué au ballon !

Mohamed Raouraoua fait semblant d’ignorer que l’équipe algérienne a perdu, ces dernières années, tous ses matches face aux grandes sélections du continent (Ghana, Côte-d’Ivoire, Nigeria, etc.), mettant ainsi en doute sa position réelle ou supposée de meilleure équipe d’Afrique. Mohamed Raouraoua fait semblant d’ignorer aussi que l’équipe algérienne qui avait battu le Nigeria en 1981 à Lagos (2-1) était composée majoritairement de joueurs issus du championnat national.

Le plus étonnant dans l’affaire est que le président de la FAF reste imperturbable quoiqu’il arrive. "Donnez-moi un Feghouli issu du championnat national et je ne ferai plus appel aux joueurs des championnats étrangers", avait-il récemment asséné, oubliant qu’il est le premier comptable de ce que produit, ou ne produit pas, le championnat algérien.

Ahcène Bettahar

Plus d'articles de : Débats

Commentaires (12) | Réagir ?

avatar
oziris dzeus

ce type est un goujat, un traitre, un collabo qui travail pour l'étranger, en 2010 il à offert le macth de demi final aux égyptiens pour avoir une place à la CAF,

les deux qualifications pour les mondiaux de foot de 2010 et 2014 sont des œuvres politiques et pas du tout sportif, lui il à tout fait pour saborder ses qualifications pour faire plaisir au français, durant le mondial brésilien il à été l'instigateur de la défaite face à l'allemagne avec la complicité avérée de deux joueurs qu'ils citent souvent en exemple (comme dans cet article) et ce pour éviter que des algériens n'envahissent les viles françaises avec le drapeau algérien et repeondre ainsi favorablement aux souhaits (ordres) de VALLS,

ce harki qui travail toujours pour la france est l'instigateur de la disqualification de l'algérie du mondial russe et toujours avec la complicité de certains joueurs et membres du staff qui ont mis au point un scénario barbouzien pour évincer l'entraineur serbe et foutre la pagaille contre le cameroun pour ne pas gagner ce premier match du groupe,, ce qui est bizarre c'est que l'un de joueurs préférés du rawraw qui en est le meneur, la belle équipe qui a jouée contre le lesotho est devenue méconnaissable contre le cameroun avec des joueurs démoralisés, la disqualification du mondial russe est l'oevre de ce type maléfique, et diabolique qu'est rawraw,

maintenant il parle de coupe d'afrique, quelle idiotie, l'algérie ne passera pas le 1er tour en janvier 2017 quoiqu'il dise, parce que le problème reste le même pour lui éviter de fâcher valls et hollande avec les probables victoires des fennecs en 8émé quart demi et finale de cette coupe d'afrique, et les fétes qui auront à paris marseille lyon avec le drapeau algérien, pour rawraw le problème est le même donc il veut brancher les algériens sur une utopie, remporter la coupe d'afrique au gabon, foutaise il gagne du temps et une en coupe d'afrique il mettra au point un autre scenario pour faire éliminer les fennecs dés le premier tour pour plaire a son maitre VALLS,

c'est ce raw raw qui ordonné à l'un des membres du staff de faire rentrer fighouli en défense pour ouvrir la voie aux nigérians pour mettre le troisième but et éviter une éventuelle égalisation des algériens, fighouli a joué contre ses coéquipier et le moment voulu il a ouvert un boulevard pour moses pour mettre fin au brin d’espoir d'égaliser, les nigérians étaient etooner de se voir battre la meilleure équipe d’afrique par 3 buts, ils n'en reviennent pas,

les 3 équipes du groupe algéries sont faciles à se faire farcir en aller retour par les mahrez bentaleb, soudani avec des scores lourds mais rawraw et ses complices (certains joueurs et certains membres du staff) ont voulu autre chose, les but de cette mascarde rawrawienne est de servir les intérêts politiques de la france en générale et ceux de valls en particulier,

encore une fois ceci n'est que du délire,

avatar
khelaf hellal

"Donnez-moi un Feghouli issu du championnat national et je ne ferai plus appel aux joueurs des championnats étrangers" Holalalalalala! Il emploie un sophisme pour nous retourner ce qui est son propre échec, ce qu'on appelle aussi en communication "coller un singe " à son interlocuteur. Ils trouvent toujours la parade, l'esquive du dernier moment comme les gens pris en flagrant délit. Tout compte fait, il ne faut trop demander à ces gens-là et à fortiori lorsqu'il s'agit de leur faire scier la branche sur laquelle ils sont confortablement assis. Il y aura toujours ces faux fuyants, ces échappatoires qui leur permettent de continuer à jouir le plus longtemps possible de leur poste et des privilèges sans limite qui leur sont octroyés. Le développement et l'essor du Football en Algériesont le cadet de leur soucis ils ne pourraient en tout cas se faire au détriment de leur carrière florissante qu'ils ne voudraient pour rien au monde voir stopper quitte à faire dans le pourrissement et le mesmar djeha. Le système est ainsi fait à savoir que personne ne démissionne de lui-même tant que les vannes de la Rechka sur le dos du peuple sont ouvertes.

visualisation: 2 / 11