L'Algérie déploie drones et satellites pour surveiller les frontières

L'aviation militaire algérienne a renforcé la surveillance des milliers de kilomètres de frontières
L'aviation militaire algérienne a renforcé la surveillance des milliers de kilomètres de frontières

Ce système de surveillance électronique devrait protéger la frontière avec le Maroc contre les réseaux criminels selon le ministère de la Justice.

L’ANP multiplie les opérations d’interception d’importantes quantités de drogue aux frontières ouest du pays et la découverte d’importants arsenaux militaires. Aussi, il n’y a plus une semaine qui passe sans une nouvelle opération de l’ANP. A l’origine de ces succès, le renforcement de la surveillance des milliers de kilomètres des frontières grâce à des moyens modernes.

A l’ouest, les autorités algériennes qui avaient déjà creusé des tranchées de 6 mètres de large, et un mur de fer de 3 mètres de haut, souhaitent désormais renforcer leur dispositif de surveillance électronique afin de pouvoir contrôler de près les opérations de lutte contre les différents réseaux de criminels qui s’activeraient à proximité de leurs frontières.

Selon le ministère de la Défense, l'Algérie fait face à des trafics majeurs qui passent principalement par l'ouest du pays. Au premier semestre 2016, 69 tonnes de résine de cannabis ont été saisies dont les trois quart dans cette région. Sur la même période, les autorités affirment avoir réalisé la plus grosse saisie d'armes lourdes de leur histoire dans le sud-ouest du pays.

La frontière sud-ouest que l'Algérie partage avec le Maroc – longue de plus de 3 000 kilomètres – est «en butte aux activités des narco-terroristes qui s’adonnent à de multiples activités illégales portant atteinte à la sécurité du pays et à l’économie nationale» a déclaré un responsable du ministère de la Justice algérien à l'agence APS.

Pour ce responsable, les narcotrafiquants, les contrebandiers, et les trafiquants d'armes actifs dans les pays limitrophes, travaillent main dans la main. Pour lutter contre eux, il a expliqué que la coordination de leurs efforts devait concerner l’ensemble des mécanismes de prévention et de lutte «contre les différentes formes de criminalité qui sévissent à travers les frontières terrestres, maritimes et aériennes [de l'Algérie]".

Les autorités ont ainsi décidé d'investir "des moyens adéquats tant mobiles que fixes, des patrouilles et autres brigades mixtes, des caméras infrarouges, des radars mobiles, des moyens aériens notamment des drones, ainsi que des procédés de surveillance par satellites pour la sécurisation et le contrôle de[s] vastes frontières [de l'Algérie]".

En mai dernier, le Maroc avait également annoncé le renforcement de son dispositif de sécurité sur sa frontière est, invoquant, lui, le risque terroriste. Auparavant en 2014, le royaume avait entrepris la construction d'une clôture dotée de capteurs électroniques pour se prémunir "de toute infiltration de membres de groupes extrémistes à l'intérieur du territoire marocain» selon le ministre de l'Intérieur Mohamed Hassad.

C'est dans ce contexte de conflit larvé depuis quarante ans entre les deux poids lourds du Maghreb qu'interviennent ces dernières dispositions. Par ailleurs, les deux pays se sont lancés ces dernières années dans une course à coups de milliards de dollars dans le domaine l’armement. Plusieurs incidents ont d’ailleurs entaché les relations entre les deux pays voisins.

Avec R.T.

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
knino meraihia

moi j'ai 3 freres nés de mon pere et de ma mère, et ca s'arrête la, le reste on est Algerien ou marocain arabe ou berbère, alors arrêtez de nous bassiner avec pays frères,

avatar
Youssef Ben Tachfine

S'il y a une chose que je ne comprends pas, l'Algérie ou le Maroc sont le même peuple, même culture, même religion.

La France a réussi a divisé ce même peuple, et nos marionnettes de dirigeants des deux pays tombent dans le panneau de la division.

Au lieu de trouver une solution, on s'arme, ces milliards dépensé pour acheter des armes peuvent servir à construire des universités, des hôpitaux, peuvent servir à l'éducation en général.

Maudis la France qui a gazé le RIF en 1924 car Abdelkrim gagnait la guerre cotre l'Espagne et la France, maudis la France qui a massacré plus 1, 8 millions d'algériens entre 1954 et 1962

avatar
Massine Ait Ameur

@Ben Tachfine

Entre 1954 et 1962, il ya eu au maximum cent milles morts (100, 000) ! Quand au nombre que vous avancez et qui est tres proche du repete 1. 5 millions, c'est un gros mensonge invente en Egypte par des.. Egyptiens! Il y avait aux environs de 6 millions d'Algeriens au debut des annees 50 et aux environs de 8 millions a l'independance du pays. si vous clamez que 2 millions etaient morts pendant cette periode, aller refaire votre cours d'arithmetiques