Les crânes de résistants algériens et les augures d’Ould Abbès

Des centaines de crânes de résistants algériens seraient éparpillés dans des musées français.
Des centaines de crânes de résistants algériens seraient éparpillés dans des musées français.

Cette année comme toutes les précédentes, le FLN a ressorti ses admonestations à l’occasion du 1er Novembre.

Si ça continue comme ça le FLN versus Ould Abbès va nous faire regretter celui d’Amar Saadani et ses coups de menton. Ya de quoi s'en inquiéter ! Ould Abbès est dans un autre registre que l’ancien porte-flingue du clan. Il a, lui, l’humilité d’une arriviste qui se démultiplie pour prouver sa fidélité.

Dès l'entame de sa mission, le tout nouveau SG du FLN a lancé un pronostic prometteur. Affaibli par la maladie et sans doute l’âge, le chef de l’Etat va remarcher bientôt, augure Ould Abbès. On ne sait pas si c’est de cette information qu’il parlait quand il a déclaré quelques heures seulement après sa désignation à la tête du FLN que Bouteflika allait faire une importante annonce ! En tout cas, les derniers téléspectateurs de l’unique et des chaines clonées du pouvoir ont bien vu le président se recueillir à El Alia toujours sur son fauteuil sans néanmoins prononcer la moindre déclaration. Et la traditionnelle cérémonie d'accueil des moudjahidine a plutôt été dévolue au premier ministre.

En attendant de voir l’oracle d’Ould Abbès se réaliser, le citoyen lambda croyait sans doute que c’était l’Algérie qui allait enfin se remettre en marche ! Peine perdue, celle-là attendra le cinquième mandat pour lequel on nous rabat étrangement les oreilles depuis seulement quelques jours.

Il faut avouer que cet ex-ministre qui se revendique médecin fait donc mieux que Saadani. C’est le grand âge ! Il inaugure son mandat par des bonnes nouvelles et se fait diseur de bonnes aventures. Ce qui va sans doute plaire à ses donneurs d’ordre, par ailleurs très sourcilleux sur les questions de loyauté.

A la faveur de Novembre, on a assisté au regain de la surenchère mémorielle. Le temps d’une journée les caciques du FLN nous ressorti leurs vieux discours patriotards pour nous faire croire qu’ils sont toujours les seuls détenteurs du nationalisme. En mal de mobilisation désintéressée, le parti-Etat surfe sur les discours nationalistes. Le 1er novembre encore une fois, le FLN, en plein cessez-le-feu interne, a réclamé des excuses de la France. La ficelle est usée à force de la resservir à chaque occasion de fêtes nationales.

Quand Le Matindz a relayé l’appel lancé par le chercheur et historien Farid Ali Belkadi, le 27 mai 2011, pour la restitution par la France des 37 crânes de résistants algériens (*), il n’y avait pas grand-monde à nous soutenir. C'était le silence radio à tous les étages !!! Le FLN, comme d’ailleurs les autorités ont ignoré superbement l’appel. Le ministre des Moudjahidine de l’époque avait fait montre d’une grande indifférence. Aujourd’hui, cinq ans plus tard, le FLN profite de la célébration du du 1er Novembre 1954 pour lancer un appel aux autorités françaises et reprendre de fait l’ancien appel lancé par Farid Ali Belkadi au printemps 2011.

Le FLN a un train en retard. Et la déclaration sent le réchauffé, tant l’affaire des crânes de ces valeureux résistants algériens qui font partie d'une collection du musée de l'Homme de Paris remonte au siècle dernier.

Par ailleurs, au lieu de pleurnicher à longueur de commémorations, il eut été plus sérieux que les autorités fassent une demande officielle de restitution des restes mortuaires des dizaines de résistants algériens, actuellement conservés dans les musées français. Une loi adoptée par le parlement français préconise déjà "la restitution de toutes les têtes maories détenues en France". Pourquoi pas les restes des dépouilles des Algériens ? Ne méritent-ils donc pas de se reposer enfin sur la terre pour laquelle ils sont morts ?

Hamid Arab

(*) Voir ici : Pour le rapatriement des restes mortuaires algériens conservés dans les musées français

Plus d'articles de : Éditorial

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
mohand tawdect

Un patriote leur (nos illustres crâne) a demandé s'ils consentaient à être rapatrié, ils ont catégoriquement refusé pour motif de.....