Novembre 54 : Un livre pour en parler autrement

Novembre 54 : Un livre pour en parler autrement

Pourquoi et comment Novembre a-t-il débouché sur cette faillite démocratique ? C’est l’objet de cet ouvrage qui fait parler des figures historiques, des intellectuels et historiens de renom.

Novembre 1954 a apporté l’indépendance mais il a oublié la démocratie. Voilà 53 ans que l’Algérie vit sous la coupe d’un état autoritaire, propriété d’un groupe que personne n’a élu. Même les précurseurs de Novembre, à l’image de Mohamed Mechati, s’accablent de cette inacceptable réalité. Un demi-siècle après, son regard est sévère : «En 1962, on avait tous les moyens pour réussir. On avait des têtes, des militants dévoués, un peuple prêt à tout pour faire de l’Algérie un pays moderne et prospère». Pourquoi et comment Novembre a-t-il débouché sur cette faillite démocratique ? C’est l’objet de cet ouvrage qui fait parler des figures historiques, des intellectuels et historiens de renom. Trois niveaux de réflexion sont proposés :

• Comment Novembre 1954 a constitué une rupture avec un principe constant du mouvement indépendantiste algérien depuis l’étoile nord-africaine : l’élection d’une assemblée constituante au suffrage uni-versel et qui désignera un état démocratique. Cette revendication a été le cheval de bataille de l’ENA puis du PPA au moins depuis le Congrès de Bruxelles de 1927 où cette définition de l’état indépendant désigné par l’Assemblée constituante a été décrit pour la première fois.

• Novembre visait-il l’avènement d’un nouvel ordre social fondé sur l’égali-té, la séparation des pouvoirs, la légitimité institutionnelle ou seulement la fin du pouvoir colonial qui ouvrirait la voie à une prise de pouvoir par les nouveaux maîtres locaux ?

• Peut-on considérer les différents soulèvements qui ont marqué la période post-indépendance (maquis du FFS, Printemps berbère, Octobre 88, Printemps noir et même la sédition islamiste), comme des tentatives de parachever l’insurrection de novembre 54 ?

Pour acheter ce livre :

En Algérie : en vente en librairie ou chez Marguerite Editions (0773 41 04 09)

Hors Algérie : cliquer ici

Plus d'articles de : Mémoire

Commentaires (3) | Réagir ?

avatar
klouzazna klouzazna

En fait... le titre est bien inspiré... Novembre 54 est le symbole de la réussite des enfants fréles de la révolution et du sacrifice... la faillite démocratique étant le symbole de l'échec patent des générations des boulahnak et du beni-about !!!

avatar
klouzazna klouzazna

Ne révons pas... à la différence de la colonisation britaniques de l'orient qui était une en grande une colonisation militaire... la colonisation francaise de l'algérie était une colonisation de peuplement qui avait pour objectif de remplacer un peuple par un autre... à l'exemple de ce qui se passe en palistine !!! renvoyer quelques militaires chez eux c'est beaucoup plus simple que de faire déménager un peuple qui a commencé s'enraciner !!!

-1
visualisation: 2 / 3