Le jeune Hammad Abdelghani décédé au Canada

Hammad Abdelghani
Hammad Abdelghani

La mort surprend au milieu du gué. Sans point nous avertir, elle vient, la faucheuse, nous ravir des êtres chers.

Jeudi, Hammad Abdelghani, un Kabyle d'At Bwadu, âge de 48 ans, est décédé en plein travail. Il manoeuvrait dans un forage de pétrole. Abdelghani est ingénieur dans le domaine pétrolier en Alberta (Ouest canadien).

Abdelghani est parti si jeune. Il laisse derrière lui une jeune femme qu'il venait juste de ramener de Kabylie après leur mariage il y a à peine deux ans. Cette terrible nouvelle me fait penser à un autre jeune parti très tôt, lui aussi, il y a quelques mois dans cette contrée du Canada. Il avait lui aussi presque le même âge qu'Abdelghani et les mêmes convictions et attachement viscéral à la Kabylie.

Il s'agit de Ogal Mourad des Ouadhias pour qui la Kabylité et l'Amazighité habitent son âme. Mourad est le frère de Ogal Nadia, une jeune femme très active à Montréal, et cousin de Mehdi Ogal (Montréal) et Farid Ogal (Gatineau).

C'était aussi un accident qui a causé la mort de Mourad Ogal. Tout s'est passé l'été dernier au mariage de sa nièce. En se préparant à tirer le baroud, il pris sa carabine (tamekh'elt). Je vous laisse le soin de deviner la suite.

De nombreux souvenirs me reviennent de nos rencontres. A chaque fois que je croisais Mourad aux Ouadhias depuis 2005, l'année ou je commencais à faire les émissions TV, il me souriait et me disait : "Merci pour tout ce que vous faites au Canada, vous nous donnez beaucoup d'espoir, grâce à vous on sent que Taqbaylit a de beaux jours devant elle". Des mots simples et sincères qui m'allaient droit au coeur.

Ce sont des personnes comme le regretté Mourad Ogal qui me donnent toutes les raisons de continuer à lutter pour notre identité. C'est entre autres pour ces jeunes partis trop tôt et ceux qui viennent au monde que nous nous devons de ne rien lâcher et à rester debout face à l'adversité.

Demain samedi et avant de le transporter en Kabylie son corps sera exposé à Montréal au Salon Funéraire Magnus Poirier, 10526, rue St Laurent. Exposition du corps entre 14h et 22h.

Mes condoléances à toute sa famille, et à l'association d'At Bwadu de Montréal.

Racid At Ali uQasi.

Plus d'articles de : Décès

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
Rabah IBN ABDELAZIZ

Cher Monsieur MOH ARWAL,

Vous avez bien raison et ceci est la volonté du clan et depuis 62, je pense que nous avons à peux près le même âge et nous sommes dans le même cas de figure comme pas mal de nos compatriotes ?. L'Algérie est la propriété exclusive de la mafia du pouvoir, le fln c'est une organisation mafieuse depuis la fin de la guerre. Les vrais combattants sont pratiquement tous morts ou assassinés par le clan qui gouverne ce pays. Les lois sont par eux et pour eux, le peuple n'à qu'une chose à faire se taire ou partir ailleurs ?. Je vis en Europe, j'ai fait ma vie ici, mes enfants ont tous leurs avenirs en main et travaillent dignement. En algérie ont ma refusé l'obtention de mes points de retraite, 6 ans d'armée et de longs mois de travail chez domaines de biens vacants, ici ont ma validé mes points de retraite jusqu'au 31/07/1962, vu que j'ai commencé à travaillé à l'âge de 14 ans. Vous savez cette mafia l'Algérie est uniquement que pour eux et leurs rejetons. Bonne journée à vous.

avatar
moh arwal

Comme cerise sur le gateau on leur (les binationaux) a également interdit d'occuper des postes de haute responsabilité dans l' Etat sous le falacieux pretexte qu' ils possèdent une autre nationalité pour rendre ainsi leurs retours aléatoires pour ne pas dire impossible les contraignant en consequence à l'exil eternel etainsi ils reviennent qu'après au pays dans une caiss qu'après que mort s'en suive.

On s'en souviendra !!

je suis moi même victime de cette politique et j'en sais quelque chose.

Après 50 ans en europe j' ai très bien compris enfin d'oû u vient cet exode en masse des jeunes. Pourquoi nos jeunes prèferent etre bouffés par les requins que rester au pays chez eux comme figurants morts vivants pour pour dire "oine tou tri viva l'anegiri".

Je ne vois vraiment pas en quoi est ce que la double natjionalité gêne le pouvoir si ce n'est qu'ils veulent nous salir en issinuant, à tor évidemment, que les binationaux sont devenus du coup, des mauvais citoyens qui ont trahi, voir vendu, leurs origines, leurs gènes, leurs ames et biensure leur pays, en vertu du peudo saint esprit arabo- barbabro-musulman appelé stupidementt "haram"par les bougnouls.

En verité ils ont peur du retour eventuel de ces élites qui ont les moyens et les capacités de transformer le pays et le soustraire au dictat de cette bande de cretins, faux algériens de surcroit venus du Maroc d 'Irak et de Tunisie.

Le peuple sait qui a trahi et vendu le pays et qui a acheté des villas et des chateaux refuges à Paris Espagne et à Genève avec l argent volé dans les caisses du trésor Algérien propriété sacrée du peuple. .

Nous mourirons en éxil peut être, et probablement nous reviendrons dans des caisses, mais que ces salauds, cette bande d'enculés, ces voleurssachent que tant que nous serons encore de ce monde nous les dénoncerons haut tet fort leur crime devant Dieu. jusqu' à l infini et et pour l'eternité