Ahmed Benani, islamologue et opposant au Makhzen, est mort

Ahmed Benani avec Ali Aït Djoudi.
Ahmed Benani avec Ali Aït Djoudi.

Ahmed Benani, natif de Meknès, au Maroc, est mort jeudi des suites d’une longue maladie.

Cet islamologue, politologue hors-pair, est né le 27 mars 1948. Il est aussi et surtout un opposant de toujours au Makhzen marocain. Il était exilé à Lausanne depuis les années 1960.

Esprit libre et brillant, il a étudié à l'université de la Sorbonne Nouvelle-Paris 3, puis, à l'université de Lausanne, à partir de 1983. Par la suite, il a été professeur de l'histoire et sciences des religions à l'université du Gymnase de Chamblandes, dans le Canton de Vaud, à Lausanne.

Collaborateur du Pr Arkoun qu'il aimait appeler "notre maître", il était aussi le voisin et l’ami fidèle de Hocine Aït-Ahmed, avec lequel il a tissé des liens particulièrement forts tout au long de leurs années d’exil. Ils partageaient la passion de l’Afrique du nord pour laquelle ils ont lutté durant leur vie.

Pour l'histoire, c'est à Ahmed Benani que Hocine Aït-Ahmed avait confié la correction de son ouvrage "Mémoires d'un combattant". Enfin, il faut souligner qu'Ahmed Benani est un militant acharné pour le rapprochement entre les deux peuples algérien et marocain.

Ali Aït Djoudi

Plus d'articles de : Décès

Commentaires (0) | Réagir ?