GPK/MAK : Ferhat Mehenni et Bouaziz Aït Chebib réaffirment "leur union"

Bouaziz Aït Chebib et Ferhat Mehenni
Bouaziz Aït Chebib et Ferhat Mehenni

Ferhat Mehenni, le président du GPK et Bouaziz Aït Chebib, président du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie ont rendu public le communiqué suivant.

Par ce communiqué, nous souhaitons, le président de l'Anavad et le président du MAK, rassemblés pour le même combat de libération de la Kabylie, rassurer la famille souverainiste kabyle sur les liens indéfectibles qui nous unissent.

Dans la vie d'un mouvement politique démocratique, il est évident que des divergences peuvent intervenir et causer des débats internes, qui peuvent parfois être animés. Loin d'être négatif, c'est le signe de la vitalité d'un mouvement et de la profonde implication de ses membres. C'est aussi et surtout la preuve de son essence démocratique, concept étranger à l'Algérie, pour qui le débat contradictoire est une hérésie.

Par le passé, ces conflits internes ont eu raison de beaucoup d'organisations kabyles. Nos compatriotes ont toujours été dans l'impossibilité de les surmonter, facilitant ainsi les manœuvres et les diverses manipulations du pouvoir.

La maturité politique que notre mouvement a acquis nous a permis de ne pas tomber dans ces mêmes travers et de régler les incompréhensions sans briser notre élan et sans tomber dans le piège tendu par nos adversaires.

Les exigences de rigueur, de fidélité, de démocratie et de responsabilité, énoncées par le président de l'Anavad sont effectivement les conditions sine qua non qui nous permettront de continuer notre développement et permettre de protéger le MAK et l'Anavad des manœuvres externes, comme les rumeurs faisant état de négociations avec le régime colonial algérien. Rumeurs totalement infondées et qui ne visent qu'à semer le doute dans nos rangs. Ces exigences énoncées, nous nous engageons tous les deux à y obéir.

Pour information, nous rappelons ici certains points que nous estimons essentiels :

- En cas de blocages liés à des divergences internes, le président du Gouvernement provisoire kabyle décidera en dernier ressort (cf Art. 23 des statuts du MAK),

- Seul le président du Gouvernement Provisoire Kabyle décide si des négociations doivent avoir lieu avec le régime algérien et la forme de ces négociations.

Ces dispositions ne sont pas destinées à étouffer d'éventuelles voix discordantes à l'intérieur du mouvement mais uniquement à permettre au mouvement de ne pas être paralysé. Nous sommes en résistance face à un pouvoir déterminé à anéantir la Kabylie et ce qu'elle représente.

Face à cela, notre unité est plus que jamais nécessaire. Notre vigilance également.

Vive l'Anavad, vive le MAK
Vive le peuple Kabyle
Vive la Kabylie libre et indépendante
Ferhat Mehenni (président de l'Anavad) et Bouaziz Ait-Chebib (président du MAK)


Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (6) | Réagir ?

avatar
zwen

Ferhat n’est pas un traitre, c’est un grand Homme, qui a donne toutes sa vie pour la Kabylie et pour la démocratie. Il s’est battu pour l’Algérie entière jusqu’au jour ou il a perdu espoir en cette Algérie, comme 99% des Algériens. Il y a beaucoup de voix qui se lèvent contre Ferhat des qu’une petite lueurs d’espoir de réussite de son projet apparait.

C’est culturel en Algérie nous n’avons pas d’amis communs nous avons des ennemies commun, les Algériens sont indivisibles parce qu’ils sont déjà devises individuellement. Les gens qui se disent, il vont se battre contre Ferhat et puis leurs parent se sont battu contre la France etc…

Je suis totalement indifférent parce que rien de tout ça, ne va arriver. Premièrement l’Algérie n’est pas indépendante et en suite nos parents et grand parents ne se sont jamais battu pour une dictature et un pays le plus corrompu au monde. Je ne m’inquiète pas pour le projet de Ferhat. Car vous n’avez ni l’intelligence ni le courage d’éteindre cette étincelle cet espoir de Liberté. Si non vous commencerai par libérer l’Algérie entière, si vraiment vous aimez votre pays.

Le projet de Ferhat est le rêve de tous les Algériens qui veulent avoir un pays et être enfin libres. Mais les Algériens ne sont pas unis, ils sont tous contre tous. Le gouvernement Algériens n’a pas réussit encore à diviser les Kabyles, parce qu’ils ont quelques chose de spécial. Pendant des siècles ils sont restes ce qu’ils étaient toujours malgré les multiples colonisations. Si l’Algérie entière n’est pas plongée dans la vague FIS en 1990. mais parce que les Kabyles étaient fières de leur Kabylie leur culture et leur amour pour leur Patrie. C'est pour cette raison l’Algérie était FIS sans la Kabylie.

Ils sont unique ces Kabyles, même si Farhat est éliminé, arrêté,. .. il y a toujours ce rêve, de voir un jour la lumière au bout du tunnel.

Vous pouvez construire autant de Mosquées mais c’est les bars qui vont être pleins à la fin de la journée, même si vous commencez les cours à l’école par le Coran, les Kabyles continueront à manger en plein jour de Ramadan en publique. Ils ne peuvent pas être fier d’être quelqu’un d’autre. C’est de ça que vous êtes jaloux. Un Kabyle peut dire je suis Kabyle à Washington, à Tokyo à Paris à Montréal au Caire à Jérusalem au Kuwait, …

Mais un Algérien arabe ne pourra jamais dire je suis arabe au moyen Orient, parce que il se sentira tout simplement humilié, insulté par les vrais Arabes. Mais ce qui frappe le plus il ne peuvent même pas dire je suis Algérien tout court.

Vous voyez pourquoi je ne m’inquiétè pas pour le projet d’indépendance de la Kabylie.

avatar
deradji nair

Un granbd rève qui ne se réalisera au grand jamais et ni le gouvernement algérien et encore moins le peuple algérien ne sont et ne seront pret à se soumettre à un dictat ni à se délaisser du moindre lopin de terre qu'il soit en Kabylie où n'importe où dans notre grand pays et à n'importe qu'elle ethenie, faction, où armée étrangère. Si nos pères et bnos grands pères avaient donné lur vie pour ceci nous sommes et nous seront toujours pret à reprendre leurs fusil de chasse et leurs MAs 36 contre tous les traitres et les nouveaux colons qui veulent la division en duoulets notre Algérie et son peuple en plusieurs éhtenies dont le colonialisme français n'a pas recours pu faire alors il en fait recoours au nouveau Bartakia comme il l'avait fait pour la Syrie.. Vive l'Algérie indépendante, vive le peuple algérien uni avec toutes ses différences. Gloire à nos martyre à qui nous tenions toujours promesses pour maintenir ce pays dans la pupille de nos yeux.

avatar
Massine Ait Ameur

@Nair

continues a boire ton leben et laisse la politique et l'histoire de cote. Les nouvaux colons dont tu parles sont au pouvoir depuis 62.

visualisation: 2 / 4