Tentative d'enlèvement de deux garçons à Aïn El Hammam (Tizi-Ouzou)

Ain El Hammam. La tentative d'enlèvement a eu lieu à la sortie sud est de la ville.
Ain El Hammam. La tentative d'enlèvement a eu lieu à la sortie sud est de la ville.

Une énième tentative d'enlèvement de deux petits garçons de Taourirt Amrane, un village de la commune d'Aïn El Hammam (Tizi-Ouzou) a eu lieu en début de semaine.

Nous avons appris de sources du village Taourirt Amrane que deux garçons âgés d'une douzaine d'années ont failli être enlevés sur le chemin de leur collège lundi matin. "Cette tentative d'enlèvement a eu lieu à l'entrée de la ville, nous raconte un habitant du village. Précisément à la sortie sud est. Les deux garçons ont été abordés par deux hommes à bord d'un véhicule". L'un des deux hommes était encagoulé. Il a tenté de tirer l'un des deux garçons dans la voiture. "Le garçon ne s'est pas laissé faire, il a résisté et commencé à crier, il a mis son pied sur le bord de la voiture et n'a pas lâché prise", nous raconte notre source. Devant la résistance du garçon qui s'est débattu de toutes ses forces, le kidnappeur laisse le garçon.

Quelques minutes après, une patrouille de police arrive sur les lieux. "Les deux garçons n'ont rien dit à la police", regrette notre source. "Une fois arrivés au collège ils ont alerté leur professeur. La direction a alors appelé la police". Les parents apprendront la nouvelle plus tard quand les policiers les ont alerté à leur tour. Selon les premiers témoignages des garçons, les deux ravisseurs sont jeunes. "L'un des garçons a bien vu le visage du chauffeur mais pas de l'autre qui portait une cagoule", nous a-t-on souligné.

Parents, enfants et le village est encore sous le choc. Cette tentative de kidnapping rappelle tous les autres enlèvements qui ont fini par l'assassinat ignobles des enfants et pose la question de la sécurité. En effet, la multiplication des enlèvements aux quatre coins du pays nécessite une réponse énergique et globale à ce phénomène aux conséquences tragiques.

En 2014, ce sont pas moins de 195 enfants, dont 53 garçons, qui ont été enlevés, alors que durant la période allant de janvier à fin août 2015,52 autres enfants, dont 39 fillettes, ont été kidnappés et violés par des criminels, selon des chiffres avancés par la DGSN.

Yacine K.

Plus d'articles de : Algérie

Commentaires (0) | Réagir ?