Lettre ouverte à Abdelmadjid Tebboune, ministre de l'Habitat

Abdelmadjid Tebboune, ministre de l'Habitat.
Abdelmadjid Tebboune, ministre de l'Habitat.

Un citoyen de Ouargla interpelle le ministre de l'Habitat sur le gel des programmes de construction de logements dans cette wilaya du sud.

Monsieur, c’est avec une grande tristesse et un abattement infini que je m’adresse à vous, premier responsable de secteur de l'habitat en Algerie pour vous exprimer notre grand désarroi et souffrance concernant le gel la non-distribution des parcelles de terrain pour auto-construction (il s'agit d'une nouvelle formule de logement: l'auto-construction, à travers le lotissement de terrains) dans la la daïra d'Ouargla. Cette décision fait de la wilaya d'Ouargla une exception pour tout projet décidé par les pouvoirs publics.

En effet Monsieur en dépit de l'instruction du Premier ministre M. Abdelmalek Sellal à Ouargla en votre propre présence en date du 9 avril 2015 pour la distribution urgente de lotissements de terrain pour la wilaya d'Ouargla, suivie de la visite de M. le ministre de l'Intérieur, M. Nouredinne Bedoui, en mars 2016, toujours avec le même espoir ardent de voir la liste élaborée se concrétiser. Mais il est manifeste que les lotissements souhaités ne sont pas pour demain, pire encore cette formule était très attendue par la population local étant donné le gel de la distribution de logement.

Depuis plus d'une décennie aucun lot n'as été distribue en depit de la grandeur de territoire et la disponibilité de terrains, les citoyens ont mis tant d'espoir dans cette formule la considérant comme une alternative crédible à l'absence et au gel des autres projets comme AADL et la arcimonie des programmes de logements sociaux. Avec leurs salaires juste moyens, ils ne pourraient faire face aux loyers qui ne cessent d'augmenter.

Pour toutes ces raisons nous sommes toujours stupéfaits quant à cette aberration et nous ne comprenons pas la paralysie des projets de construction à Ouargla. Pourquoi donc Monsieur le ministre cette ville fait toujours l'exception par rapport au reste du pays ?

Nous vous interpelons en désespoir de cause et sans grands espoirs en réalité. Je m’en remets au bon sens populaire qui place toujours plus haut l’impératif et la nécessité absolue afin de débloquer le gel de distribution de lots de terrain et intervenir auprès de service concerné.

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de ma parfaite considération.

Abderahmane Lahouel

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (0) | Réagir ?