Itinéraire du Tiareti Belkhodja Ahmed, dit Mawtini

 Belkhodja Ahmed. Crédit photo : Salah Eddine  Belkhodja .
Belkhodja Ahmed. Crédit photo : Salah Eddine Belkhodja .

Belkhodja Ahmed est né à Tiaret le 17 septembre 1930.

Il est l'auteur du premier attentat à Tiaret en lançant une grenad contre un bar le 18 novembre 1956. Il réalisera un deuxième attentat contre un capitaine de gendarmerie. Belkhodja Ahmed a rejoint l'armée de libération nationale en décembre 1956 en zone (VI) wilaya (V). Aussitôt ,il devient chef d'un katiba. Arrêté en 1959, il séjourne dans un camp de concentration (Mahdia Tiaret) avant d'être écroué à la maison d'arrêt d'Orléans ville (Chlef) où il creuse deux tunnels consécutifs pour faire évader un groupe de détenus.

En 1962, il est mobilisé dans l'ANP et préside à la tête d'une section de djounoud. Démobilisé, il rejoint sa ville natale Tiaret où il devient pendant plusieurs années le secrétaire général de l'ONM de la wilaya de Tiaret.

Ses compagnons d'armes et ses concitoyens lui ont toujours témoigné respect et admiration pour son héroïsme, sa modestie et son intégrité. Il est ravi le 3 octobre 2016 à l'âge de 86 ans. Le cercueil fut porté par une section de la protection civile du domicile mortuaire jusqu'au cimetière, sur instruction du colonel Mustapha L'Habiri, directeur général de la protection civile, reconnaissant le mérite du disparu. Le FLN imposait à chaque candidat à l'ALN la condition de commettre un attentat en guise de premier test-courage.

Ahmed Belkhodja se paya le luxe d'en commettre deux avant de rejoindre le maquis.

De Tiaret, Si Merabet Nour Eddine

Plus d'articles de : Mémoire

Commentaires (0) | Réagir ?