Le e-paiement sera enfin lancé mardi en Algérie

Le paiement en ligne lancé.
Le paiement en ligne lancé.

Onze banques vont assurer à leur clientèle le service de paiement électronique (e-paiement) qui sera officiellement lancé mardi 4 octobre, a indiqué lundi à l'APS le ministre délégué chargé de l'économie numérique et de la modernisation des systèmes financiers, Mouatassem Boudiaf.

Finis les sacs de billets de banques pour faire ses achats en Algérie ? La campagne de médiatisation du e-paiement voudrait bien le faire croire. "Six banques publiques ainsi que cinq banques privées" vont proposer ce nouveau service, a précisé M. Boudiaf dont le département a assuré la mise en oeuvre et le lancement du service e-paiement en coordination avec la Banque d'Algérie.

Le ministre délégué a également précisé que les services de son département avaient mis en place "des canaux d'interaction en vue d'instaurer la confiance dans l'usage de la carte de paiement électronique". Ces canaux portent sur la mise en service d'un portail web devant permettre aux clients de commander leurs cartes et mots de passe, de situer les terminaux de paiement, les DAB (distributeurs automatiques de billets) et les cyber marchands concernés et d'expliquer les règles d'un bon usage sécurisé des cartes de paiement électronique. De même, des numéros d'appel verts gratuits (quatre chiffres) seront mis en place au service de la clientèle.

Ces canaux comptent aussi une campagne publicitaire de sensibilisation sur les chaînes de télévision et aussi les chaînes radio (arabe, amazigh, français). M. Boudiaf avait annoncé fin juin dernier que le service e-paiement pour les grandes entreprises serait lancé avant fin 2016, rappelle-t-on. La cérémonie de lancement officiel de ce service sera organisée par l'Association des banques et établissements financiers (Abef) en présence du M. Boudiaf, et du gouverneur de la Banque d'Algérie, Mohamed Loukal.

Les Algériens plutôt habitués aux billets de banque se mettront-ils rapidement au paiement en ligne ? Même si l'initiative est de bon augure, il est trop tôt pour l'affirmer car il existe encore bien des méfiances à lever.

Avec APS

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (0) | Réagir ?