Crise au sein gouvernement : Hamid Grine dément tout !

Hamid Grine.
Hamid Grine.

Le ministre de la Communication a soutenu, dans une déclaration à la presse à l'Ecole du journalisme de Ben Aknoun, qu'il y a une cohésion, une solidarité et une discipline gouvernementale".

Depuis quelques jours, nombre de ministres ont été au centre de polémiques. Autant dire une semaine pourrie pour certains. Bekhti Belaïd d'abord. Tout ministre du Commerce qu'il est, il a été intimidé par un baron de l'importation, pire encore, il a été désavoué sur la question de l'importation des véhicules de moins de trois ans. Comment peut-on faire dire à un ministre un aussi importante déclaration (ici sur l'importation des voitures de moins de trois ans), pour le faire démentir ? Quelle crédibilité pour lui et le gouvernement ? Le gouvernement a-t-il subi des pressions pour rétropédaler aussi rapidement ?

Nouria Benghebrit a été menacée, puis prise pour cible par les forces islamo-conservatrices et leur arrière-ban médiatique, sans qu'aucune voix dans le gouvernement ne vienne la soutenir.

Il y a quelques semaines, Abdelwahab Nouri a avoué son incapacité à faire face à ceux qui ont détourné le patrimoine du parc Dounia à Alger... ça en fait beaucoup. Seulement pour Hamid Grine, circulez y a rien à voir.

Toutes ces menées n'ont suscité aucune solidarité ni déclaration du premier ministre. Il y avait comme un sentiment d'abandon en rase campagne de ces ministres.

Mais Hamid Grine ne l'entend pas de cette oreille. Mieux encore, il pousse plus loin son assurance pour lever le moindre doute dans l'esprit des Algériens. "Je voudrais juste affirmer qu'il y a une cohésion, une solidarité et une discipline gouvernementale sous l'égide du Premier ministre, Abdelmalek Sellal dans l'application rigoureuse du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika", s'enflamme-t-il. Tout y est cohésion, discipline (sic!) et le nom du patron du gouvernement.

Au grand désespoir du ministre de la Communication, sa sortie arrive trop tard. Elle survient au moment où le vent du boulet est déjà loin.

Yacine K.

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (0) | Réagir ?