Deux Italiens enlevés lundi dans le sud-ouest de la Libye

Deux Italiens enlevés lundi dans le sud-ouest de la Libye

Deux Italiens ont été enlevés, lundi 19 septembre, dans le sud de la Libye, a annoncé dans la soirée le ministère des affaires étrangères italiens, sans donner plus de détails.

Depuis Rome, le gouvernement a précisé être "informé des événements et, depuis qu’il a eu la nouvelle [dans la matinée], en suit les développements". "Nous travaillons avec le maximum de réserve, compte tenu de la délicatesse de la situation", a-t-il ajouté.

Selon la presse italienne, qui cite des sources libyennes, les deux hommes travaillaient pour une société italienne chargée de la manutention à l’aéroport de Ghat, près de la frontière algérienne. Même si le chef du gouvernement, Matteo Renzi, a refusé de le confirmer, la presse italienne a révélé la présence d'une cinquantaine d'éléments des forces spéciales italiennes en Libye.

Par ailleurs, le Canada cherche à clarifier le sort d’un de ses ressortissants dans la région. "Nous sommes au courant d’informations troublantes, mais non confirmées concernant l’enlèvement d’un [de nos] citoyen[s] en Libye", a déclaré à l’Agence France-Presse le porte-parole de la diplomatie canadienne, Michael O’Shaughnessy. "Nous faisons des démarches par toutes les voies adéquates pour obtenir davantage d’information."

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi, tout le sud libyen est devenu l'angle mort de la situation globale du pays. Il est au coeur d'affrontements armés entre les Touaregs et les Toubous qui demeurent assez puissants. Des groupes islamistes armés du Sahel se sont aussi réfugiés dans cette immense zone saharienne après l'opération française Barkhane dans l'Azawad, nord du Mali. Pas seulement des groupes armés de l'opposition tchadienne y ont aussi trouvé refuge, selon plusieurs sources.

L.M.A.AFP

Plus d'articles de : International

Commentaires (0) | Réagir ?