Nicolas Sarkozy : "Dès qu’on devient Français, nos ancêtres sont les Gaulois"

Nicolas Sarkozy.
Nicolas Sarkozy.

L’ancien président français fait monter les enchères en vue de la primaire de son parti Les Républiques. Sa dernière sortie montre le cynisme qui le caractérise.

En meeting dans la ville de Franconville (Val d'Oise) lundi soir dans le cadre de la primaire à droite, Nicolas Sarkzy a fait du Sarkozy pur. A savoir parler d'identité nationale, de terrorisme et d'islam. Quitte à parfois se laisser emporter par sa verve et avancer des approximations teintées de surenchères idéologiques.

"Si l'on veut devenir Français, on parle français, on vit comme un Français, a estimé l'ancien président. Nous ne nous contenterons plus d'une intégration qui ne marche plus, nous exigerons l'assimilation. Dès que vous devenez français, vos ancêtres sont Gaulois." Outre que cette phrase correspond à une conception de l'histoire qui sent bon le XIXe siècle, elle semble assez complexe à vérifier.

"La tyrannie des minorités"

Mais l'ancien chef de l'Etat et hérault du discours identitaire ne s'arrête pas en si bon chemin. Il enchaîne sur "la tyrannie des minorités", thème qu'il affectionne particulièrement, lui le "porte-parole de la majorité silencieuse", ose-t-il soutenir devant ses ouailles tout ébaubis. Donneur de leçons, Nicolas Sarkozy, il faut "combattre la pensée unique dans ce qu'elle a de plus insupportable [...] Si on dit que l'islam pose un problème d'intégration, comme à l'époque, les catholiques ont posé un problème à la République, on est islamophobe. C'est insupportable. Si on dit qu'on ne peut plus continuer avec l'immigration [...] alors on est traité de raciste. C'est insupportable."

Surfant sur la vague, l'ex-chef de l'Etat a fustigé "l'islam extrémiste et politique", dont le but est de "provoquer la République". "Je n'accepterai pas les comportements moyenâgeux qui veulent qu'un homme se baigne en maillot de bain, quand les femmes sont enfermées" dans le burkinis, a-t-il également tonné.

La primaire de la droite est plutôt bien partie pour brasser dans les thèmes extrémistes et nourir cet autre parti, le FN, en embuscade, pour tirer les marrons du feu de ces discours nauséeux.

Synthèse Hamid Arab

Plus d'articles de : Algérie-France

Commentaires (28) | Réagir ?

avatar
azrael cambyse

je vois pas bien le rapport avec le sionisme et Vercingétorix ?

Ce qu'il a voulu dire c'est qu'une fois que l'on devient Français on en accepte l'héritage historique quel qu'il soit.

avatar
moh arwal

Même si Sarkozy a des simpaties pour israel il en demeure pas moins qu' il est candidat aux elections presidentielles francçaises et à ce titre il est normal qu' il parle aux français de la securité de leur pays. Pourquoi donc en faire un debat sur le sionisme,

C' est quoi cette obessession et cette paranoia qu'ont les algérriens vis avis d ' israel qui n a rien à voir avec la barbarie de Daesh en France en particulier et en europe en genéral.

avatar
Algerie Algerienne

si si justement... tout ce tient ! sarkozy/mensonge/sionisme/talmoud/etc...

-1
visualisation: 2 / 20