Le président de beIn Sports France dénonce le coût du piratage

 Yousef Al-Obaidly
Yousef Al-Obaidly

Le président de la chaîne beIN Sports France, Yousef Al-Obaidly, dénonce les "millions" de pirates qui font perdre des "centaines de millions d'euros par an" au secteur de la télévision payante, dans une interview parue dimanche sur le site de L'Opinion.

La chaine BeIN s'est imposée très vite sur l'espace médiatique français en s'engrangeant l'essentiel des matchs. Son patron revendique trois millions d'abonnés mais pointe le piratage qui lui fait perdre de l'argent. "Le nombre de pirates réguliers s'établit en millions et le dommage pour le secteur de la télévision payante se chiffre en centaines de millions d'euros par an", affirme-t-il.;A titre d'exemple, M. Al-Obaidly indique avoir relevé en France durant l'Euro-2016 "la présence d'environ 100 sites qui proposaient illégalement les matchs en streaming".

"L'un d'entre eux a été consulté par 330.000 visiteurs sur le seul match Allemagne-Italie du 2 juillet. Si on multiplie cette audience par le nombre de sites répertoriés, on se rend compte de l'ampleur du phénomène et du préjudice qui en résulte pour le diffuseur", ajoute le président de la chaîne qatarie.

Il appelle à "un effort collectif pour mieux lutter contre ce phénomène, de la part des producteurs de contenus, des ayants droit, des agrégateurs, des fournisseurs d'accès à Internet".

Pour beIN Sports France, la lutte contre le piratage est "une priorité" depuis quelques années, rappelle-t-il. "Nous avons commencé à demander la fermeture de sites pirates et nous allons continuer de le faire car nous pensons que cela handicape l'ensemble du paysage audiovisuel français", précise-t-il.

Le président de beIN Sports France se dit par ailleurs "déçu" que son projet de distribution exclusive avec Canal+ ait été rejeté en juin par l'Autorité de la concurrence, estimant qu'il "aurait été bénéfique pour (sa) chaîne". "Je suis toutefois très satisfait du dénouement", ajoute-t-il, "car nous avons re-signé dans de bonnes conditions avec tous les opérateurs".

Avec AFP

Plus d'articles de : Sport

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
elvez Elbaz

En tout cas ce piratage qui prive ces "arabes"bédouins d une partie du pactole, porte moins à conséquence que la criminelle propagande araboislamiste que son pays propage à travers ses médias

Le monde amazigh dont les terres sont occupées par ceux qui se réclament, comme cet individu, de l imposture coloniale monde dit arabe en savent quelque chose...... !

avatar
rabah Benali

Bonjour,

Comme tout jeune algérien de la génération début 50, j'ai le football dans l'âme et les tripes. Joueur moyen dans la jeunesse, fervant spéctateur une fois jeunesse passée, le foot est demeuré un des mes spectacles / loisirs essentiel pour ne pas dire exclusif. Hélas, depuis la venue des bedouins arabes d'orient "hachakoum" et leurs petrodollars puants sur la scène médiatique internationale de ce noble sport, le cœur n'y est plus. La vue des ridicules publicités "fly emirates" "Qatar airways" collées partout jusque sur les c…. des joueurs, me révulse. Entendre, un bedouin type président du PSG commenter ce noble sport me donne la nausée. Entendre un commentateurs parler en francais avec un fort accent anglais pour faire exotique me retourne les tripes. Ecouter des anciens joueurs commenter les matchs sur cette chaine puant le pétrodollar nauséabond donne l'envi de vomir. Oui !! je fais parti de ceux qui captent cette chaine "Beln tchectchouka" parfaitement sans déboursser un seul kopeck. C'est parfait ainsi. J'encourage fortement tous ceux qui le peuvent, d'en faire autant. Un sport noble pervertit par une publicité puante et ridicule entretenue par des bedouins va nu pieds voulant forcer le destin et en faire de ce sport une partie intégrande de leur culture. Culture qu'ils n'ont pas. Culture qu'ils n'ont jamais eu. Culture qu'ils n'auront point. Rabha Benali