Décès de l'ancienne condamnée à mort Zina Harraïgue

Zina Harraïgue.
Zina Harraïgue.

La moudjahida et ancienne condamnée à mort lors de la guerre de libération nationale, Zina Harraïgue, est décédée samedi à Alger, à l'âge de 82 ans, suite à une longue maladie, a-t-on appris auprès de ses proches.

Epouse de Dr Amar Benadouda, également moudjahid et militant de la cause nationale, Zina Harraïgue est née le 11 avril 1934 à Bejaia. La défunte, qui a vu le jour dans une famille de révolutionnaires, a grandi à Sétif où elle a vécu les massacres du 8 mai 1945 perpétrés par l'occupation française.

Elle s'est rendue par la suite à Saint Etienne, en France, où elle devient déléguée syndicale des ouvriers algériens de l'usine où elle travaillait comme ouvrière à la chaîne. En intégrant la Fédération de France du Front de libération nationale (FLN), Zina Harraïgue devient une militante très active, avec son frère Omar.

Elle était d'abord un agent de liaison entre les villes de Saint-Etienne et Paris, transportant des bombes et de l'argent, notamment.

Zina Harraïgue a milité, ainsi, de 1957 et jusqu'en mai 1960 où elle a été arrêtée avec cinq autres militantes. Mais en février 1961, elle a réussi à s'évader de la prison de La Roquette à Paris pour rejoindre ensuite le Maroc.

Elle y restera une année avant de revenir au pays en 1962.

APS

Plus d'articles de : Décès

Commentaires (0) | Réagir ?