Violents combats entre régime et rebelles à la périphérie de Damas

La Syrie, un pays en ruine
La Syrie, un pays en ruine

De violents combats opposaient vendredi le régime syrien à des rebelles dans la périphérie est de Damas, selon un journaliste de l'AFP et une source militaire, la plus sérieuse violation de la trêve en vigueur depuis lundi.

L'armée syrienne est en train de bloquer une attaque de groupes armés qui essaient d'entrer dans la capitale par l'est via Jobar (un quartier tenu par les rebelles) ... ce qui a conduit à des affrontements intenses et des tirs de roquettes, a déclaré à l'AFP une source militaire.

Le quartier de Jobar est un champ de bataille depuis plus de deux ans entre les forces loyales au président syrien Bachar al-Assad et les rebelles qui les combattent. La quasi-totalité des habitants du quartier avant la guerre a fui.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a également confirmé que des combats avaient lieu dans cette périphérie de Damas, précisant que plus de 21 obus et roquettes avaient été tirés sur Jobar.

Dans la capitale, deux obus ont également frappé le quartier de Bab Charqi mais n'ont pas fait de victime, selon l'OSDH qui dispose d'un vaste réseau de sources dans le pays en guerre. Les Etats-Unis et la Russie, qui soutiennent respectivement les groupes rebelles et les forces de Bachar al-Assad, ont conclu un accord aboutissant à une trêve qui est entrée en vigueur lundi soir entre les insurgés et les forces pro-régime, mais qui exclut les jihadistes.

Le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, a précisé que le mouvement islamiste Faylaq al-Cham et les jihadistes du Front Fateh al-Cham (ex-branche syrienne d'Al-Qaïda) étaient présents à Jobar. Ce dernier mouvement est allié dans de nombreuses zones avec les rebelles dits modérés, ce qui complique l'application de la trêve, selon des analystes.

AFP

Plus d'articles de : International

Commentaires (0) | Réagir ?