Six millions d’euros pour le film consacré à Larbi Ben M’hidi

Larbi Ben M'hidi en mars 1957, aux mains de ses geôliers.
Larbi Ben M'hidi en mars 1957, aux mains de ses geôliers.

C’est le coût total pour la réalisation du film biographique consacré à Larbi Ben M’hidi héros de la révolution algérienne, selon une information rapportée par Jeune Afrique.

Dans un communiqué rendu public début septembre, le groupe Cevital annoncait qu'il a signé un accord de partenariat avec la société de production Les Films de la Source. Ce film, réalisé par l’Algérien Bachir Derrais, devrait sortir en salles en Algérie en mars 2017, puis en France en juin. Deux gros investisseurs privés algériens ont mis la main à la poche pour apporter leur soutien à ce premier film sur l’immense Larbi Ben M’hidi.

Issad Rebrab, patron du groupe Cévital, ainsi que la famille Benhamadi, qui possède le groupe Condor ont sponsorisé le long-métrage à hauteur de 5 millions de dinars (40 600 euros) chacun. Issad Rebrab serait disposé à contribuer au financement de sa distribution en Italie, où il fait d’importants investissements, annonce l’hebdomadaire Jeune Afrique. Ce long métrage financé à 70% par les fonds publics et coproduit par les ministères des Moudjahidine et de la Culture.

Le rôle de Larbi Ben M'hidi est campé par l'acteur Khaled Benaïssa connu surtout pour son rôle dans "L'Oranais". Le scénario est écrit par l'écrivain Mourad Bourboune et adapté au cinéma par le cinéaste Abdelkrim Bahloul. Le film avait connu des arrêts faute de budget. En juin dernier, le réalisateur de ce biopic confiait à la chaîne KBC : "Le budget initial du film est de 100 milliards de centimes. Et nous n’avons pas réussi à les trouver. Il nous manque encore 15 à 20 % de ce budget pour que l’on puisse terminer le tournage". Il est à parier qu'avec l'aide financière des groupes Cevital et Condor, le biopic pourra être terminé dans les délais espérés.

En effet, la sortie de ce biopic historique devrait coïncider avec le 60e anniversaire de l’assassinat de Larbi Ben M’hidi par Paul Aussaresses. Ce qui lui marquera imanquablement d'un grand intérêt cette date.

Yacine K.

Plus d'articles de : Culture

Commentaires (7) | Réagir ?

avatar
klouzazna klouzazna

Un grand homme est parti ... Triste nouvelle que vient de publier le quotidien el-watan

http://www. elwatan. com/actualite/deces-du-moudjahid-rachid-adjaoud-un-des-redacteurs-de-la-declaration-du-congres-de-la-soummam-18-09-2016-328910_109. php

Paix à son âme et condoléances à sa famille.

avatar
allilou aghroum

Une hirondelle ne fait pas l'avenir. En toute chose, c'est la fin qui est essentiel. "Aristote"

visualisation: 2 / 7