Condoléances de Ferhat Mehenni à la famille Mettouchi

 Arezki Sadmi
Arezki Sadmi

Le personnage le plus connu d’Iɛeẓẓugen (ex-Azazga) dans les années 60-70 vient de partir à l’âge de 81 ans. Originaire de Wizgan (ex-Bouzeguène) plus précisèment du village d'At Ixlef dans Lɛerc At Yejjar, il était l’unique médecin de la localité qui comptait déjà près de 100 000 personnes.

Assisté par son fidèle aide-soignant, M. Arezki Sadmi, dit affectueusement Piace, il n’y avait pas une famille de l’ex sous-préfecture d’Iɛeẓẓugen qui ne bénéficia de ses soins et de ses conseils médicaux. Il jouissait d’une admiration et d’une estime rares dans la région, autant que le Dr. Salhi à Tizi-Ouzou.

Après une incursion dans la politique au début des années 90, il prit sa retraite qu’il vient de terminer à Aubagne (près de Marseille) entouré de sa femme, de ses enfants et de ses petits-enfants.

Hommage à l’ami qui avait soigné toute ma famille, hommage à l’ami avec lequel j’avais eu des échanges d’idées.
En cette douloureuse circonstance, je présente aux siens et à tous ceux qui l’aimaient, mes condoléances les plus sincères.

Ferhat Mehenni

Plus d'articles de : Condoléances

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
deradji nair

Mes condoléances les plus attristées pour ce personnage que je ne connais nullement pas mais qui a été à la hauteur de sa tache envers les algériens et qui a pratiqué dans son pays.

avatar
deradji nair

" I3zzugen (ex- azzaga) et Wazgan ex ex- bouzégène " dites vous je n'ai pas vu vos nouvelles plaques et Azzaga et toujours Azzaga et le restera et Bouzègène est toujours et restera Bouzèguèene et seul l'état algérien pourra y prendre des modification et aucun autre ne pourra le faire hélas à sa place.