Abdelaziz Bouteflika inaugure un palais au Club-des-Pins ! (Vidéo)

Première inauguration pour le chef de l'Etat depuis son AVC
Première inauguration pour le chef de l'Etat depuis son AVC

Le chef de l'Etat a inauguré jeudi à Alger le Centre international des conférences (CIC), au Club-des-Pins, à l'ouest d'Alger.

Il y a deux informations dans cette inauguration. D'abord, eu égard à la rareté des apparitions du chef de l'Etat, cette sortie est l'événement de l'année pour le sérail. En effet, ce jeudi, Abdelaziz Bouteflika a fait sa première apparition pour une inauguration d'un futur haut lieu de la nomenklatura dans la très sécurisée zone du Club-des-Pins. Un lieu moderne où se cotoie la bonne société.

Il fallait frapper les consciences ! Car, l'homme a disparu des écrans. Hormis son déplacement à l'occasion du 5 juillet au sanctuaire des martyrs d'El Alia, le chef de l'Etat ne fait plus de sortie en dehors des salons d'honneur depuis son accident vasculaire du printemps 2013. Plus aucun homme politique ne le voit, excepté un cercle restreint de hauts responsables. Tout est verrouillé par Saïd Bouteflika.

Bien entendu, pas de déclarations aux très rares journalistes accrédités. Abdelaziz Bouteflika s'est contenté de dévoiler la plaque portant le nom d'Abdelatif Rahal, ancien conseiller diplomatique et ami du chef de l'Etat. Pour l'occasion, il était entouré de l'incontournable frère cadet et néanmoins conseiller Saïd, d'Abdelkader Bensalah, président du Sénat et Larbi Ould Khelifa, chef de l'APN et de quelques rares chanceux parmi les hauts responsables dont les noms n'ont pas été précisés.

A noter l'énigmatique absence du premier ministre Abdelmalek Sellal qui, manifestement, n'a pas été convié à la fête.

L'autre information est l'onéreux coût de cet investissement : 500 millions d'euros, selon nos confrères d'Algérie focus. Au moment où l'on parle de rigueur, ce palais jure avec tous les discours servis avec force moralité ces derniers mois. Un palais somptueux qui, tout porte à le croire, eu égard à son emplacement, ne profitera qu'aux hauts responsables et leurs familles. Les habitués des hôpitaux apprécieront !

Le Centre international des conférences dispose d'un auditorium de 6.000 sièges et d'une salle de conférence de 700 places. On y trouve également six salles de réunion d'une capacité de 300 personnes chacune, une grande salle de banquet d'une capacité de 3.000 personnes, une bibliothèque et une clinique équipée d'un bloc opératoire.

"C’est un centre de congrès unique au monde qui a la particularité d’englober trois espaces en un seul grand édifice aux fonctions différentes. C’est du trois en un", s'enflamme Hamid Melzi, le très controversé directeur de la résidence d'Etat Sahel tenu à l'écart de la visite. "Le CIC comprend un palais des congrès réservé aux chefs d’Etat, un autre palais des congrès commun à toutes les conférences internationales et nationales ainsi qu’un centre d’exposition de 12.400 m²", détaille encore Melzi. Retenons au moins un bon point, ce centre international sera sans doute l'un des rares en Algérie qui permet aux personnes à mobilité réduite de s'y promener sans souci, puisque le président y est déjà passé.

Sofiane Ayache

La visite chronométrée et très encadrée du chef de l'Etat. Remarquez qu'il n'y a aucun officiel à ses côtés au cours des explications.

Vidéo de promo du CIC

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (16) | Réagir ?

avatar
moh arwal

je viens de lire un très bel écrit de Kamel Daoud intituLé:

"Sauvez Benghebrit, sauvez vos enfants !"

je tiens à reprodruire çi dessous un passage de cet cécrit qui m a énormement plu en signe de solidarité avec Mme Benghebrit notre ministre de l'éducation pour ses reformes courageuseset qui aété menacée de mort par les bougnoules fanatiques sur internet:

Daoud dit en coclusion dans son ecrit ce qui suit

`

L’islam n’a pas besoin des islamistes et l’école n’a pas besoin des talibans.

Mais Mme Benghebrit a besoin de nous, tous..

Aidons la Ministre et nos enfants en diffusons l 'appel a l'aide de Kamel Daoud si on ne veut pas revivre les années noires

avatar
elvez Elbaz

Azul amisńtmurth

Juste pour te rappeler que ce que kamel elmestghanemi le pertinent daoud a étalé dans son article nous, amis forumistes du matindz, modestement mais souvent, nous l avons mis en exergue et signalé

Au début de ses chroniques kamel daoud écrivez à chaque fois Monde Arabe et nous avons la modestie de croire que depuis nous forumistes du matindz il a JUSTEMENT adapté sa phrase logiquement en écrivant Le monde" dit" arabe comme nous ne le cessions de le formuler depuis plus de 40 années ici et ailleurs sur d autres médias

avatar
moh arwal

Azul a lvez idurar nagh. A tout seigneur tout honneur. Heureux que les forumistes du matin. dz aient pu renforcer leurs rangs avec des hommes de la trempe de Kamel Daoud.

avatar
Khalida Tichert

Sob'han Allah, il voudrait faire un peu comme la Chine qui vient d'accueillir le G20 en grandes pompes. Mais les pays qu'on appelait "émergeants" comme l'Inde ou la Chine, sont devenus des grandes puissances économiques grace au travail acharné de leur peuples et surtout à la planification réfléchie et réaliste. Ya Si Bouteflika, vous mettez la charrue devant les boeufs, il faut d'abord relever l'Algérie sur le plan économique puis édifier vos palais et vos mosquées et non pas l'inverse.

avatar
moh arwal

Très bien dit.

Vous savez Khalida, 7ada Bouteflika il applique le proverbe bien de chez lui qui stipule ceci: Bordj mhain men bara mzouak mendakhal i batou zouail

visualisation: 2 / 13