Islam Karimov, président de l'Ouzbékistan, est mort

Islam Karimov a régné sans partage sur ce pays d'Asie centrale qu'est l'Ouzbékistan.
Islam Karimov a régné sans partage sur ce pays d'Asie centrale qu'est l'Ouzbékistan.

Le président autocrate ouzbek Islam Karimov, mort vendredi des suites d'une hémorragie cérébrale à 78 ans, sera enterré samedi dans sa ville natale de Samarcande, dans le sud-est du pays. Le Premier ministre Chavkat Mirzioïev se profile pour sa succession.

"Chers compatriotes, c'est avec un immense chagrin dans nos coeurs que nous vous annonçons la mort de notre cher président", avait déclaré un peu plus tôt le présentateur de la télévision d'Etat, confirmant ainsi officiellement le décès du président ouzbek.

Le Premier ministre Chavkat Mirzioïev a été chargé de présider la commission chargée d'organiser les funérailles, une indication sur le rôle important qui devrait être le sien après la mort de M. Karimov.

Autocrate en diable, Karimov a réussi à se maintenir au pouvoir depuis l'éclatement de l'Union soviétique en 1989. Réélu avec des scores à la soviétique, Islam Karimov a éliminé ses opposants et maintenu le pays sous une coupe autoritaire. A peine son hospitalisation annoncée, la succession a commencé à Tachkent. Si le consensus n'est pas trouvé entre la famille Karimov, les apparatchiks et l'appareil sécuritaires, il est fort probable quea lutte sera acharnée entre candidats comme le premier ministre actuel ou alors le patron des renseignements, Rostam Iyonatov.

Avec AFP

Plus d'articles de : International

Commentaires (0) | Réagir ?