Arbitrage Total/Sonatrach : "A chacun de défendre ses intérêts", déclare le ministre

Les arbitrages ont été le plus souvent défavorables à Sonatrach.
Les arbitrages ont été le plus souvent défavorables à Sonatrach.

En marge de sa visite à Oran, en compagnie du DG de Sonatrach, M. Noureddine Bouterfa a jugé que pour ce qui est du litige opposant Sonatarch au groupe français "Total" au sujet de la taxe sur les profits exceptionnels (TPE), la question est celle d’un "différend contractuel".

"C'est naturel qu'ils essaient de défendre leurs intérêts et nous savons aussi défendre les nôtres. La Sonatrach a assez d'arguments dans son dossier. Sauf que nous sommes étonnés qu'un tel problème soit posé des années après", a-t-il commenté.

Et d’ajouter que les "portes sont ouvertes et nous avons pu résoudre les problèmes avec tous nos autres partenaires. Il n'y a pas de raison pour ne pas faire pareil avec Total. C'est un petit différend", a-t-il précisé.

Le groupe français "Total" a engagé une procédure auprès de la Cour internationale d'arbitrage pour contester la manière de l'Algérie de modifier les profits tirés du pétrole et du gaz. Les arbitrages auxquels l’Algérie a été amenée par ses partenaires se sont généralement terminés en sa défaveur.

Synthèse APS

Plus d'articles de : Actualité

Commentaires (0) | Réagir ?