Le MAK ne cédera ni à la violence ni à la manipulation

Le MAK ne cédera ni à la violence ni à la manipulation

Le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie nous a fait parvenir le communiqué suivant.

La Kabylie fait face à une répression institutionnalisée par le gouvernement colonial d’Alger. Le MAK subit des interdictions systématiques et violentes de toutes ses activités sur ses territoires naturels. Dans toutes les régions de Kabylie, à Melbou, Larevaa N’At Iraten, Mekla, At-Dwala, At-Wagenun, Tizi-Ouzou, Vgayet, Tuviret, Setif des militants sont arrêtés sans motifs, certains sont violemment tabassés et même braqués avec des armes par des policiers dans l’enceinte même des commissariats algériens, des commerces sont illégalement fermés … Partout en Kabylie, le régime colonial algérien sème le chaos et la désolation.

Par ses actions répressives, violentes et discriminatoires, l’Etat algérien cherche coûte que coûte à entraîner la Kabylie dans la violence. Qu’il sache que le MAK n’est dupe de rien et que jamais il ne répondra à ses provocations. Le MAK ne se laissera pas entraîner sur le seul terrain que l’Etat algérien maîtrise. La violence. Le MAK est un Mouvement pacifique et responsable. Il entend mener le peuple kabyle vers sa liberté, et ce en toute légalité, conformément à ses droits reconnus par les lois internationales, et de surcroît ratifiées par l’Etat algérien. De fait, en réprimant sauvagement le MAK dans ses actions pacifiques et légitimes, l’Etat algérien est en violation flagrante des lois internationales, comme des propres lois.

Malgré ses provocations, l’Etat algérien reste incapable entrainement le MAK sur le terrain de la violence. Aussi, rompu à la manipulation et aux sales besognes, le régime colonial algérien fomente des scénarios dans le but évident de déstabiliser le Mouvement, essayant par tous moyens de couper la direction de la base, notamment par le biais de rumeurs visant à discréditer ses dirigeants.

Le dernier scénario en date consiste à semer le doute parmi la population quant au bien-fondé de l'arrestation de son président Bouaziz Ait Chebib. Des sites malintentionnés ont repris ses graves allégations pour les attribuer à l'un de nos militants ayant fait preuve d’imprudence, le jeune Djaffar Khennane en l’occurrence. Ce dernier nie catégoriquement être à l'origine de ces rumeurs. Il réaffirme sa loyauté, son soutien indéfectible et inconditionnel envers le président et les militants de sa famille politique. Enfin, pour accentuer la pression sur ce jeune militant, la police algérienne tente d'impliquer Djafar Khennane dans une scabreuse affaire de détérioration du drapeau algérien. Or, à l’inverse de l’Etat colonial algérien qui impose au peuple kabyle un drapeau, une langue, une culture et une identité qui ne sont pas les siens, le MAK n’arrache pas les drapeaux des autres peuples et n’impose à personne la langue, la culture et l’identité kabyle. La Kabylie ne pratique pas le colonialisme, c'est elle qui le subit.

Fidèle à sa ligne de conduite pacifique et respectueuse des valeurs inhérentes au peuple kabyle, le MAK ne nourrit aucun doute sur l'innocence de ses jeunes militants. Néanmoins, face à la perversion et à la férocité du régime colonial d'Alger, il les appelle à davantage de vigilance.

Enfin, le MAK assure tous ses militants, et tous les Kabyles faisant face à la répression algérienne, de son soutien total et inconditionnel. Quelles que soient les tentatives de manipulations et de dévoiement, jamais le MAK ne se laissera entraîner dans des soutiens sélectifs. Envers et contre tout, le MAK soutiendra tous ses militants et tout Kabyle face au despotisme colonial algérien, et ce sans aucune retenue ni fléchissement.

Diaspora, le 12 juillet 2016
Yasmina Oubouzar
Vice-présidente

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (15) | Réagir ?

avatar
elvez Elbaz

L'école arabomusulmane n'enseigne pas la vraie histoire de l'algeriealgerienne

La colonisation islamique sanguinaire de l'Afrique du Nord Tamazgha

Le génocide commis par les envahisseurs arabomusulmans contre les imazighenes, les habitants de l'afrique du nord

https://www. youtube. com/watch?v=AZ9izo8HSqY

avatar
Miloud Hebani

Il me semble que pour ce drapeau que certains veulent rejeter des centaines de milliers de Kabyles sont morts depuis 1830. Lisez : Histoire d'un parjure de Michel Habart vous comprendrez

visualisation: 2 / 9