Rassemblement dimanche en hommage à Matoub Lounès à Paris

Le poète et chanteur Lounès Matoub assassiné par un groupe armé le 25 juin 1998.
Le poète et chanteur Lounès Matoub assassiné par un groupe armé le 25 juin 1998.

Un rassemblement en hommage à Matoub Lounès aura lieu dimanche place Stalingrad à Paris.

Matoub Lounès 18 ans après....

Comme à son accoutumée l'Association des Jeunes Kabyle de France rendra hommage au chanteur assassiné Matoub Lounès.

Pour ce 18e anniversaire de la mort du chanteur l'association donne rendez-vous dimanche 26 juin à 16h à la place de Stalingrad en plein cœur de Paris.

De comme un seul homme les profils des kabyles inscrits sur les réseaux sociaux partagent cette événement et attendent ce moment avec impatience afin de se retrouver autour de la mémoire du Rebelle.

Au programme sur place

-des interventions par des intellectuels,journalistes, amis du chanteurs.
L'hommage se terminera par un concert donné par des fans et amis du chanteur qui reprendront les titres phares de Matoub Lounes

Comme le disait Matoub Lounes de son vivant «je n'ai pas peur de la mort, mes textes parlerons pour moi» Et oui effectivement il avait encore raison 18 ans après son assassinat en plein cœur de La Kabylie, la jeunesse n'oublie à Lounes .

Soyons nombreux pour rendre un vibrant hommage au chanteur assassiné le 25 juin 1998.

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (2) | Réagir ?

avatar
messaoud ayoune

Un minus qui a osé... un paria élevé au rang de paria... assassiné par ceux-là même qui l'ont utilisé pour discréditer les islamistes... rappelez-vous le faux kidnapping de cet adepte de Bacchus !... Un non évènement. Je ne prierais pas pour son âme (s'il en avait une) !

avatar
elvez Elbaz

Amrane dit "nordine" ait hamouda, saadi dit said samedi, le rcd et médienne mohand lamine dit toufik..... souhaitons que matoub lounes et sa famille n'auraient jamais été maudits depuis que leurs routes avait rencontré la leur.... !

Ces hommes et ces institutions sont innocents et "blancs comme neige", à ce jour.

Mais l' histoire, tôt ou tard, dira "ce qui s'est passé au croisement de ces routes.