Mao, les moineaux et ... l’internet algérien

Mao, les moineaux et ... l’internet algérien

Lors de la campagne des quatre nuisibles, Mao Tsé Toung ordonna d’éradiquer tous les oiseaux de Chine…pour crime de "mange-graines".

En effet, prétextant que ces vilains en picorant les graines des semences, menaçaient la productivité agraire… et en même temps, la planification du Parti en la matière.

Conséquences ! Les oiseaux ont disparu. Résultat ? L’agriculture fut ruinée et la Chine connut la plus grande famine de tous les siècles.

Bilan ? Plus de 30 millions de morts.

Mao avait sans doute oublié que les oiseaux mangeaient aussi les insectes et autres vermines.
Ça se passait il y a plus de cinquante ans.

En Algérie, au XXIe siècle, lors de la dernière cession du baccalauréat, quelques vermines ont fait fuiter les sujets, donnant suite à une fraude massive.
Le gouvernement algérien, pour neutraliser les fraudeurs, décide que quelques 500 000 zozos doivent repasser les épreuves.
Et afin d’éradiquer toutes fuites, il décide de déconnecter le pays dans son entièreté… de l’univers entier, en le privant d’internet.

Une décision que même Mao n’aurait pas osé prendre aujourd’hui.

S. Ouidir

Plus d'articles de : Chroniques

Commentaires (0) | Réagir ?