Talaie El Houriyet : c'est "un gouvernement de gestion du statu quo"

Ali Benflis estime que ce gouvernement ne gouverne plus rien.
Ali Benflis estime que ce gouvernement ne gouverne plus rien.

Le parti que dirige Ali Benflis a rendu public le communiqué suivant au sujet du dernier remaniement ministériel.

Le vide durable au sommet de l’Etat a profondément anesthésié toute vie institutionnelle dans le pays. Le gouvernement ne gouverne plus depuis très longtemps. Il ne tient plus que des réunions devenues rarissimes. L’on ne lui connait aucun cap ni aucun projet. Son ineffectivité est de notoriété publique. Dans de telles conditions, les remaniements ministériels peuvent susciter la curiosité mais ils sont dépourvus de sens.

Les gouvernements qui se sont succédé depuis une décennie ont conduit le pays à l’impasse politique, à la faillite économique et à la déstabilisation sociale dont les signes avant-coureurs se multiplient et s’accumulent. Ces gouvernements ne sont que le bras exécutif d’un système politique qui porte lui-même la responsabilité de l’ensemble de ces échecs. Faute d’une modernisation de ce système politique, il serait vain d’attendre d’un remaniement ministériel qu’il constitue la panacée aux maux politiques et institutionnels qui assaillent la Nation de toute part.

Comme tous ses devanciers, le gouvernement remanié n’a ni crédibilité, ni légitimité aux yeux de nos concitoyennes et nos concitoyens pour prétendre pouvoir les mobiliser à l’effet de faire face aux multiples défis actuels. L’ampleur des échecs passés lui a valu la perte irrémédiable de leur confiance. Ils ne croient nullement en lui pour marquer un nouveau départ.

Au bout du compte, le gouvernement remanié est un gouvernement de gestion du statu quo. Il n’apporte rien de nouveau et se condamne de ce fait à la fuite en avant que le régime politique en place s’est donnée pour stratégie de survie. Il s’inscrit dans la logique désespérée du sauvetage d’un système politique dépassé et manifestement pas dans celle du sauvetage du pays avant qu’il ne soit trop tard.

Plus d'articles de : Communiqués

Commentaires (1) | Réagir ?

avatar
khelaf hellal

Un gouvernement de gestion du statu-quo et de sauvetage de ce qui peut être sauvé de la débâcle et la bérézina auxquelles il nous ont menés. Un bateau Algérie qui prend eau de toutes parts , son naufrage n'est plus qu'une question de temps. Des colmatages par ci et des fissurations par là, il tente de parer au plus pressé en limitant les importations tous azimuts pour rattraper la dévaluation du Dinars et stopper la saignée de devises qui creuse le déficit budgétaire, voilà qu'il doit malgré lui importer 390. 000 tonnes d'essence et 300. 000 tonnes de mazout pour compenser le déficit de ses moyens de production nationale qu'ils a laissé végéter faute de vision stratégique de développement du secteur.