"Notes pour servir à l’histoire des bidonvilles", de Monique Hervo

Monique Hervo.
Monique Hervo.

Sobrement titré "Notes pour servir à l’histoire des bidonvilles –Nanterre La Folie 1958-1972", ce livre écrit au jour le jour par Monique Hervo contient toute la mémoire de ce bidonville de la banlieue parisienne.

Ecrivain public, Monique Hervo a accompagné le peuple de ce bidonville. Elle a vécu avec eux les grands et les petits moments de leur vie. Pendant de longues années, elle a recueilli les bouts de leur vie, noté leurs joies et leurs souffrances. Ce livre est le fruit d’un témoignage direct sur les conditions de vie des travailleurs algériens (Kabyles, Chaouis…). Précieux, profond et touchant, il nous plonge dans la détresse, le dénuement mais aussi la répression policière qu’ont subie les Algériens durant la guerre pour l’indépendance. Les Notes de Monique Hervo reviennent largement, au travers des témoignages d’Algériens, sur les pratiques funestes de l’administration française : surveillance, obstruction, exclusion raciste,… "Brigade Z. 1er juillet 1965. La police est rentrée chez Azouz. Les agents lui permettent d’effectuer les réparations qu’il veut car, ont-il déclaré d’un air triomphant, arrogant en furetant un peu partout : «A la Folie, au moins vous ne pouvez pas construire en étages !». A une autre famille, les policiers diront : «La police vous permet de faire toutes sortes d’agrandissements», tout en ricanant. Le père me commente : «Ils savent que je ne peux en faire aucun, chaque mur de ma baraque est commun avec ceux de mes voisins !». «Ma baraque touche les cabanes de mes voisins : à gauche, à droite, au fond. J’ai que le côté de la porte qui donne dans ma cour. On est tellement entassés que je suis bien abrité. J’ai moins d’humidité." (Haba). 23h30. Plusieurs hommes sont à la fontaine», écrit Monique Hervo. Toutes les notes de ce livre est de cette écriture pointue, précise et touchante.

Tranches de vie, tranches de souffrances, de luttes pour la dignité, ce livre est une mine d’informations inestimables sur la vie des travailleurs algériens. Sans fioritures, l’auteur pose les mots, décrit au plus près et témoigne : "Dans la baraque de Djilali Der**, il pleut comme dehors. L’eau ruisselle à travers le papier goudronné déchiré par le vent. Ces jours-là, les dix membres de la famille se réfugient dans une seule des deux pièces. Lits et vêtements, recouverts de bouts de plastique, sont quand même mouillés."

En 2012, les Editions Actes Sud avaient publié déjà Chronique de bidonvilles qui portent sur la période 1959 -1962. Donc essentiellement la période de la lutte de libération comme vécue dans ce bidonville. Dans ce second ouvrage, Monique Hervo va plus loin dans son témoignage pour englober aussi les années qui ont suivi l’indépendance de l’Algérie.

Kassia G.-A.

"Notes pour servir à l’histoire des bidonvilles –Nanterre La Folie 1958-1972", chez les Editions Ressouvenances. Site internet : ressouvenances.fr.

Plus d'articles de : Culture

Commentaires (0) | Réagir ?