Londres met en garde contre des attaques terroristes lors de l’Euro 2016

A deux jours de l'ouverture de l'Euro de football, les services de sécurité sont sur leur garde.
A deux jours de l'ouverture de l'Euro de football, les services de sécurité sont sur leur garde.

Les autorités britanniques qui prennent très aux sérieux l’éventualité d’attaques terroristes d’envergure, lors de l’Euro 2016 à Paris, mettent en garde les supporters anglais qui envisagent de se rendre dans la capitale française.

Le risque est presque imminent, souligne une source du Foreign Office britannique, qui s’appuie sur des données sécuritaires crédibles, faisant état semble-t-il d’une menace réelle qui pèse sur la France, en raison notamment de la récente implication de ses forces armées, dans une opération militaire d’envergure contre l’Etat islamique en Syrie.

Des milliers de fans des trois nations du Royaume-Uni, en l’occurrence les Anglais, les supporters de l’Irlande du Nord et des Pays de Galles qui sont tous qualifiées pour ce tournoi continental, vont déferler sur la capitale de l’Hexagone à partir de vendredi, pour l’ouverture officielle de l’Euro 2016. Dans un communiqué rendu public mardi à Londres, le ministère des Affaires étrangères britannique et du Commonwealth, demande aux supporters des trois nations d’être extrêmement vigilants partout à Paris. Et plus particulièrement dans les stades de football, dans les transports en commun et dans l’ensemble des espaces, de regroupements des fans du Football, des points qui constituent selon le Foreign Office des cibles potentielles des groupes terroristes, qui visent à travers de leurs attaques de faire le plus grand nombre de victimes.

L’UEFA, l’instance dirigeante du football européen a tenté de rassurer, en annonçant que le volet sécuritaire est au top des dispositions prise par l’instance, en étroite collaboration avec les autorités du pays organisateur du tournoi, objectif assurer la sécurité des participants, aux péripéties de cet évènement footballistique continentale, très populaire. Mais les craintes d’attaques terroristes d’envergure restent de mise. Les révélations des autorités ukrainiennes selon lesquelles leurs services de sécurité affirment avoir déjoué un complot terroriste d’envergure, qui devait cibler l’Euro 2016, viennent conforter la menace terroriste. En effet, les services de sécurité ukrainiens ont arrêté le 21 mai un ressortissant français, Grégoire M., parti acquérir un lot d’armes lourdes et des explosives, dans la région Est du pays, une zone déchiré par une guerre meurtrière. Le SBU, les services secrets ukrainiens, a arrêté en possession de trois lance-roquetes six kalachnikovs, un gros stock de munitions et plus de 100 kg de TNT.

Les autorités ukrainiennes annoncent dans la foulée que 15 attaques terroristes ont été planifiées pour provoquer un carnage dans plusieurs points de la capitale française lors de l’Euro 2016, dont le coup d’envoi officiel est prévu pour ce vendredi. Par ailleurs, les autorités françaises ont lancé, mercredi, une application pour smartphone qui avertit la population d'une attaque terroriste en quinze minutes. En plus de l'alerte antiterroriste, l'application délivre des conseils de comportement à adopter, de consignes à respecter en fonction de la nature de l'alerte.

Dimancher 5 juin, le président François Hollande a reconnu que la menace contre la sécurité de l'Euro2016 "existe" et qu'elle "vaut pour un temps qui sera long".

De Londres, Boudjemaa Selimia

Plus d'articles de : Algérie-France

Commentaires (0) | Réagir ?